By continuing to browse this site, you agree to the placement of cookies on your computer so that we may propose services and offers adapted to your centres of interest and measure the use of our services. Click here for more information on cookies and how to configure them

Accueil > El Grupo > Le Groupe RATP > Les femmes & les hommes

Attractivité, éthique et dialogue social

Advertencia No existe una traducción para el contenido que va a leer.
El contenido a continuación es la versión original del documento.

Notre conviction : la performance sociale va de pair avec la performance économique.

Recrutement et formation


formation_300Le groupe RATP met en œuvre des politiques de recrutement, de formation et d’accompagnement des parcours professionnels répondant à l’évolution des besoins du Groupe et de ses salariés. Les développements enregistrés en 2014 en France et à l’international lui ont permis d’accueillir 4300 nouveaux collaborateurs.
Cela représente 1500 personnes pour les filiales et 2800 pour l'Epic (soit 2200 recrutements et 600 contrats d'accompagnement dans l'emploi). 800 personnes au sein de l'Epic ont bénéficié de contrats aidés.

Renouveler les compétences, identifier celles qui sont indispensables à l’évolution du Groupe, mais aussi agir pour l’insertion professionnelle : la formation est le moyen d’inscrire dans la durée la performance du Groupe sur le plan social, humain et économique.

Diversité et insertion de personnes en situation de handicap


L’ensemble du Groupe s’implique en faveur de l’emploi et de l’insertion des personnes handicapées. En trois ans, une centaine de personnes en situation de handicap ont été recrutées en Île-de-France.

Egalité femmes/hommes


Des actions en faveur de l’égalité femmes/hommes et de la féminisation des effectifs sont menées pour lutter contre les stéréotypes et promouvoir l’égalité des conditions d’exercice de nos différents métiers, y compris ceux de l'exploitation, tant en Île-de-France que dans les régions.

Dialogue social


formationjeunes2Le dispositif d’alarme sociale permet à un ou plusieurs syndicats d’examiner sous cinq jours avec la direction concernée toute question susceptible de mener à un conflit. Résultat en Île-de-France : seules 6 % des alarmes sociales déposées ont été suivies d’un préavis de grève en 2014. Le taux de conflictualité se situe à 0,42 jour de grève par agent.

Ce dispositif se développe au sein des filiales en France (à Bourges ou dans le Vexin par exemple) et également au  Royaume-Uni où les filiales Metrolink à Manchester ainsi que Selwyns et Epsom Coaches à Londres ont mis en place des procédures de règlement préventif des « griefs ».