Accueil > Le Groupe > En ile-de-France > Le réseau > Bus > Les bus du Futur

Les bus du Futur

Des tests de plusieurs autobus hybrides de série ont été réalisés pour économiser le carburant et réduire la pollution.

Le Concept-bus Hynovis


La RATP a testé en 2009 à Paris et en banlieue plusieurs modèles d’autobus hybrides (électrique et diesel) standards et articulés. La récupération de l’énergie cinétique au freinage entraîne une baisse de la consommation de carburant et des émissions de CO2 d’au moins 15%. Cette réduction atteint 20 à 25% quand le bus est équipé de la fonction « stop & start » qui permet un redémarrage sans bruit avec l’électricité récupérée. Le bus hybride a, dans ce dernier cas, l’avantage d’une conduite souple et d’un redémarrage sans bruit s’il est équipé du « stop & start ». L’exploitation des autobus urbains, avec des démarrages et arrêts fréquents, offre des conditions idéales pour récupérer l’énergie de freinage.

hynovis

Le Lion’s City Hybrid du constructeur MAN  a été testé sur quatre lignes à Paris et en banlieue. Le Concept-bus Hynovis d’Iribus Iveco Développé sur la base de prescriptions fonctionnelles élaborées par la RATP est doté d’un système d’hybridation hydraulique et d’une fonctionnalité stop/start. L’architecture d’Hynovis est innovante, avec  une plate-forme entièrement surbaissée sur les 10 premiers des 12 mètres du véhicule et une largeur du couloir pouvant atteindre 1,2 m contre 90 cm dans un autobus classique. Ce bus a été réalisé dans le cadre d’un projet de recherche financé par l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) et l’ANR (Agence Nationale de la Recherche), avec une labellisation du PREDIT (Programme National de Recherche et d’Innovation dans les Transports Terrestres) et du pôle de compétitivité LUTB (Lyon Urban Truck & Bus).

Des nouveaux bus...

Pour couvrir les besoins de modernisation de son parc sur la période 2011-2013, le conseil d’administration de la RATP a autorisé, en mars 2010, une commande de 840 à 
1400 bus, auprès de trois constructeurs, Iveco, Evobus et Man. Le montant de ce marché, intégralement financé par la RATP, pourrait s’élever entre 172 et 287 M€.

Ce marché prévoit la fourniture :

- par Iveco de 420 à 700 autobus urbains standards

- par Evobus de 210 à 350 autobus urbains standards

- par Man de 210 à 350 autobus urbains standards, avec configuration autoroutière possible.

Ce nouveau matériel remplacera des autobus non accessibles aux personnes à mobilité réduite. Cette acquisition doit permettre d’atteindre l’objectif de garantir, d’ici 2015, l’accessibilité des 351 lignes du réseau francilien de la RATP. Ces nouveaux bus  Iveco, Evobus et Man répondent aux exigences de la RATP en terme d’information voyageurs et de confort.