En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêt et mesurer la fréquentation de nos services. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Bus2025 : pour un parc 100% écologique en 2025

Avec le plan Bus2025, la RATP s’est engagée, dès 2014, dans une évolution technologique et écologique majeure avec l’objectif de convertir majoritairement son parc de bus à l’électrique à l’horizon 2025.

vign_bus2025Ce plan ambitieux répond à la volonté du STIF de supprimer les bus diesel du réseau francilien.

La RATP veut disposer, d’ici 2025, en Île-de-France, d’un parc 100% écologique, comprenant des bus tout électrique et des bus à gaz renouvelable, en cohérence avec les objectifs de réduction de 20% des émissions de gaz à effets de serre inscrits dans le Plan de Déplacement Urbain d’Île-de-France.

La transition énergétique et l’atténuation du changement climatique constituent des enjeux prioritaires pour la RATP

Avec ce plan, la RATP va transformer en profondeur son outil industriel (les centres bus) et entrer pleinement dans une phase de transition énergétique pour son parc bus. Une transition qui a déjà commencé avec les premières acquisitions de bus hybrides, étape obligatoire avant le déploiement de bus électriques.

La RATP s’engage à réduire ses émissions de gaz à effet de serre et sa consommation énergétique par voyageur.km de 20% d’ici 2020, par rapport à 2004.

Le plan Bus2025 permettra de diminuer de 50% le bilan carbone de la RATP.

Bus2025, les échéances


Cette transition énergétique se fait en 3 phases :

Aujourd’hui : renforcement de la place des bus hybrides dans le parc RATP. Tous les nouveaux appels d’offres concernent des bus hybrides, électriques et GNV (Gaz Naturel pour Véhicules).

2015-2017 : tests et expérimentations de toutes les technologies de bus électriques et systèmes de recharge existants ; préparation du programme d’adaptation des centres Bus.

2017-2025 : lancement d’appels d’offres pour un déploiement massif de bus électriques et biogaz.


L’objectif de la RATP pour 2025 est un parc constitué d’environ 80% de bus électriques et 20% de bus à gaz renouvelable et non fossile.


2015, année des premières expérimentations de bus électriques


La RATP a lancé un grand programme d’expérimentations d’autobus électriques en conditions réelles d’exploitation avec voyageurs sur la période 2015-2017. Ces expérimentations ont pour objectif de préparer les appels d’offres pour l’achat de bus en volume à partir de 2017, pour des livraisons massives à partir de 2019.

Une ligne 100% électrique dès 2016

WEB_13011D032La RATP va exploiter une ligne 100% électrique avec des bus standard dès 2016 en conditions réelles. Ce sera une 1ère européenne pour une flotte de cette taille. La ligne 341 (Charles de Gaulle-Etoile - Porte de Clignancourt) sera équipée d’une vingtaine de bus standard 100% électriques de la marque BLUEBUS, filiale du groupe Bolloré. La charge des bus se fera uniquement la nuit, en centre bus. Ils auront une autonomie de 180 km, ce qui leur permet de circuler sans avoir besoin d’être rechargé lors du service. Comme les bus standard actuels, ces bus électriques ont une capacité de plus de 90 passagers.

Les autres constructeurs mobilisés pour les expérimentations

Outre le projet BLUEBUS, la RATP a la volonté de tester dès fin 2015 sur deux lignes de référence avec voyageurs : les lignes 21 (Gare Saint-Lazare - Stade Charlety Porte de Gentilly) et 147 (Eglise de Pantin - Sevran-Avenue Ronsard), d’autres technologies de bus électriques et systèmes de recharges.

WEB_13305D01

La RATP a signé des accords pour expérimenter des bus des constructeurs suivants : trois constructeurs européens, Heuliez Bus (France), Irizar (Espagne) et Solaris (Pologne), ainsi que deux constructeurs chinois associés à des entreprises européennes : Yutong associé au français Dietrich Carebus et Ebusco. Ces bus seront mis en circulation à partir de fin 2015. Un véhicule par constructeur sera testé par la RATP.

 

 


Au-delà des tests sur le matériel roulant et l’autonomie de ses batteries, la RATP prépare l’adaptation de ses 25 centres bus et leur raccordement au réseau électrique.


 

La RATP pourra s’appuyer sur son expérience dans le domaine de la transformation et distribution de l’énergie électrique (pour les réseaux RER, Métro et Tramway) et ses relations avec RTE et ErDF. Il s’agira de traiter des problématiques de raccordement au réseau ErDF et/ou au réseau RATP et de bâtir l’architecture électrique dans chaque centre bus permettant de transformer et distribuer l’énergie jusqu’aux quelque 200 bus en moyenne par centre.

 

Les objectifs des expérimentations 2015-2017

WEB_13011D038A travers ces expérimentations, la RATP va pouvoir réaliser un retour d’expérience sur la performance de la chaîne de traction (batteries, moteurs) et des systèmes de recharge en s’appuyant notamment sur le partenariat RATP-EDF signé en 2014.

Pour la RATP, c’est aussi l’occasion de mesurer les conséquences de cette nouvelle technologie sur l’exploitation (impact pour le machiniste, les voyageurs, les riverains, …) et sur la maintenance (fiabilité du matériel, adaptation des équipements industriels et de la maintenance, adaptation de l’alimentation du centre bus…).

 

Le bus hybride, la transition vers le bus électrique

En attendant que les bus électriques développés par les industriels répondent à l’ensemble des contraintes techniques et économiques qu’exige l’exploitation en milieu urbain dense, la RATP et le STIF s’équipent de bus hybrides.

Aujourd’hui, la RATP et le STIF ont commandés 523 bus hybrides, 63 bus circulent déjà sur le réseau RATP. D’ici mi 2016, les 523 bus commandés seront en circulation.

Le développement de la filière biogaz


Une adaptation de l’outil industriel

Pour augmenter le nombre de bus roulant au biogaz, la RATP doit adapter ses centres bus. En accord avec le STIF, le 1er centre bus qui sera converti totalement au GNV est le site de Créteil qui accueille 90 bus standard GNV depuis 1999. Depuis le 1er juin 2015, tous ces bus sont alimentés en BioGNV. D’ici 2016, tous les bus standard du centre, soit 140 véhicules seront avitaillés en BioGNV. A l’horizon 2017-2018, l’ensemble des bus du centre (standards + articulés), soit environ 200 bus, roulera au biogaz.

BD page_bus2025

Bus2025, les chiffres


La RATP exploite 350 lignes de bus en Île-de-France.

Le parc Bus RATP compte 4500 véhicules, dont 97 % de bus diesel.

60 % des bus sont conformes à la norme Euro 5 ou supérieure.

La RATP, avec l’aide du STIF, va acquérir 550 bus hybrides d’ici mi 2016.

Dès 2016, la RATP va équiper une première ligne de bus 100% électrique.

En 2016, tous les bus standards du centre de Créteil rouleront au biogaz.

17 000 agents (machinistes, mainteneurs, ingénieurs) travaillent au département Bus.

1,1 milliard de passagers transportés par bus en 2014 (+15% en 10 ans).

L’objectif pour 2025 : un parc 100% écologique constitué d’environ 80% de bus électriques et 20% de bus GNV

Le plan Bus2025 permettra de diminuer de 50% le bilan carbone de la RATP