En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêt et mesurer la fréquentation de nos services. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

L'automatisation de la ligne 1 : un projet de service

Un an déjà…

Avec ses 49 navettes, la ligne 1 qui vous fait traverser Paris d’Ouest en Est, a fêté le 22 décembre 2013 un an d’exploitation en automatisme intégral. A cette date, près de 4 millions de km parcours soit environ 100 fois le tour de la terre.

 

RATP Bandeau ligne 1

 

Un an déjà que la Une est entièrement automatisée et qu’elle offre sur ses voies une meilleure fluidité et une meilleure régularité du trafic avec des temps de trajet prévisibles. Voyager y est aujourd’hui plus confortable et en cas d’afflux soudain de voyageurs, elle sait répondre avec une grande réactivité.

Fréquentée chaque jour par 750 000 voyageurs, ligne structurante au-delà de Paris, son tracé stratégique (correspondances nombreuses, quartiers desservis, pôles d’emploi…) la rendait très sensible aux variations de la demande, avec des surcharges récurrentes aux heures de pointe. Les incidents auxquels elle était soumise rendaient par ailleurs son trafic irrégulier. La solution retenue  et mise en œuvre par la RATP : automatiser la ligne sans interrompre le service voyageurs.

Cette mutation vers la modernité était déjà inscrite dans l’ADN de la ligne 1 qui traverse encore une fois l’histoire des transports urbains en étant la première ligne au monde d’un réseau séculaire à être ainsi modernisée par un automatisme intégral.

Après un premier coup de pioche à la station Bérault, en juillet 2007, la ligne a connu une longue période de travaux et d’essais sur l’ensemble de ses 25 stations ; une opération comprenant plusieurs projets menés de front.

Façades de quai ligne 1Le plus visible d’entre eux a concerné les quais.
Dans chaque station, il a fallu procéder à un renforcement, une mise à niveau et une préparation des quais, opérations préalables à l’installation des portes palières, chaque quai faisant l’objet d’une mise en œuvre spécifique.  Entre juillet 2007 et juin 2010, la transformation des quais de l'ensemble des stations de la ligne aura nécessité 4 320 tonnes de béton soit le volume de 6 piscines olympiques.

Fin avril 2011, prenait fin l’installation de 954 portes palières, soit 5 320 mètres de façades de quai installées sur les 54 quais de la ligne 1…

Le déploiement du Système d’Automatisation de l’Exploitation des Trains (SAET)


PCC Ligne 1L’installation des composants de ce système qui concentre l’ensemble des équipements et des automatismes permettant la gestion de l’exploitation des nouvelles navettes automatiques a nécessité des mois de tests, essais et contrôles, tandis que dans le tunnel et les locaux techniques de la ligne, étaient réalisés d'importants travaux de câblages et de signalisation. Au total, 564 km de câbles et fibres optiques, 682 balises et 80 bases radio, et plus d'1 million de lignes de code auront permis la mise en service entre novembre 2009 et juillet 2011 des différents sous-systèmes de contrôle commande du SAET.

 

Les nouvelles navettes sont fabriquées et livrées au rythme de 2 rames par mois, après avoir été testées au Centre d’essais ferroviaire de Valenciennes. La première circulation entièrement en automatique d’une navette sur la ligne 1 a lieu, de nuit, sans voyageurs, le 8 juillet 2010. Il faudra attendre le 3 novembre 2011 pour que le départ de la première navette automatique avec voyageurs soit donné.
Plus accueillantes, les navettes sont aussi plus confortables grâce à de nouveaux aménagements.
Equipées d’une motorisation limitant les rejets de CO2 et d’un système de freinage à récupération d’énergie, elles contribuent à la qualité environnementale.

RATP Intérieur navette ligne 1Pendant un peu plus d'un an, la ligne 1 a fonctionné en mode mixte, avec un service conjuguant rames classiques avec conducteurs et navettes automatiques au rythme des mises en service des MP 05. Elle franchira successivement plusieurs étapes avec d’abord des services de soirée à partir de 21 h depuis avril 2012, puis de week-ends, 100 % automatique depuis juillet.
C’est le 22 décembre 2012, à 20 h 11, que la ligne devient intégralement automatique.

Depuis, de nouvelles habitudes de voyage ont été acquises. 91 % des clients se disent satisfaits, très satisfaits pour 30 % d’entre eux. Ils plébiscitent la rapidité des trajets, la régularité et la faible durée de l’attente en station. Les nouvelles navettes, elles aussi, sont très appréciées.

A leur bord, à tout moment, le contact peut être établi à distance, grâce aux interphones embarqués, avec les superviseurs d’exploitation. Formés aux nouvelles technologies, ces derniers s’assurent en permanence de la qualité de votre voyage depuis le Poste de Commande Centralisé. Ils sont également présents sur la ligne où ils interviennent sur les équipements et dans les espaces. L’automatisation, c’est aussi des technologies qui rapprochent.

Défi technique, organisationnel et social unique au monde, l’automatisation a projeté la ligne 1 vers un futur qui engage les 40 prochaines années.

Un autre défi s’annonce aujourd’hui, celui de l’automatisation de la ligne 4.