En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêt et mesurer la fréquentation de nos services. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Accueil > Le Groupe > RSE & Innovation > Sociétal > Achat responsable

Achat responsable

En 2012, la fonction Achat de la RATP s’est dotée d’une politique achats responsables pour répondre aux grands enjeux de demain, en termes de compétitivité et de développement durable, et contribuer à la performance globale de l’entreprise.

Au-delà de la gestion des risques, les achats sont une réelle opportunité pour réaliser des économies, développer des avantages concurrentiels, devenir une source de création de valeur et d’innovation et atteindre les objectifs de performance de Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE).

Ainsi, les achats s’engagent à contribuer à la mise en œuvre des politiques environnementale et sociale de l’entreprise et à porter une attention particulière à la relation fournisseur.

La recherche de performance économique fait partie intégrante de la démarche, notamment par la prise en compte des coûts indirects (coûts d’utilisation, de maintenance et de fin de vie) et le raisonnement en coût complet.

La réussite de cette politique repose sur le partage de ces ambitions et une collaboration étroite avec l’ensemble de nos interlocuteurs internes et de nos fournisseurs.

 

Les axes :

1. Manager et piloter les achats responsables


Intégrer le développement durable dans nos pratiques achats
En premier lieu, la réussite de cette politique passe par une intégration du développement durable dans les pratiques achats de l’entreprise et une prise en compte systématique de cette dimension de la performance, au même titre que la Qualité, le Coût ou les Délais.

Mesurer pour piloter
Pour piloter la politique achats responsables, la RATP met en place un système d’indicateurs. Ils permettront de définir des objectifs clairs, de mesurer la performance et de s’inscrire dans une démarche de progrès et d’amélioration continue.

 

2. Réduire l'impact environnemental de nos achats

Agir sur les enjeux environnementaux de l’entreprise
Les acheteurs contribuent aux objectifs de la politique environnementale de la RATP en portant une vigilance particulière aux enjeux suivants :
• les économies d’énergie et la réduction des émissions de CO2,
• la réduction des risques en matière de santé pour les salariés et les voyageurs,
• la maîtrise de la consommation des matières premières, de l’eau en favorisant notamment les matières recyclées,
• la réduction et la valorisation des déchets.

Privilégier les produits, les services et les projets éco-conçus  
En développant les achats de produits, de services ou de projets éco-conçus, les acheteurs contribuent à la réduction des impacts environnementaux à toutes les étapes du cycle de vie (de l’extraction à la fin de vie).

 

3. Développer les achats solidaires et contribuer à l'emploi des publics fragiles

Insertion par l’activité économique
En contribuant à l’insertion par l’activité économique, les achats s’inscrivent dans la continuité des actions de solidarité menées par la RATP avec les territoires depuis des années. Elle se traduit par l’intégration de clauses sociales dans nos marchés.

Handicap
Logo HandecoLes achats s’engagent à développer les achats auprès du secteur adapté et protégé (EA et ESAT *), en privilégiant les activités créatrices de valeur, et à participer à la professionnalisation du secteur. L’adhésion en 2012 à l’association Handeco traduit cette volonté.

* EA: entreprise adaptée ; ESAT : Etablissement et service d'aide par le travail

pix

4. Construire et maintenir des relations équilibrées avec nos fournisseurs


Avoir des pratiques et des comportements responsables vis-à-vis des fournisseurs

Les achats s’engagent à avoir des pratiques et des comportements responsables vis-à-vis des fournisseurs : pratiques éthiques de la part des acheteurs, transparence des procédures, égalité de traitement des candidats lors des consultations et respect des délais de règlement conformément à la loi LME.

Soutenir le tissu de PME
La RATP entend soutenir le tissu des PME françaises, qui sont une source de dynamisme, d’innovation mais qui sont financièrement plus fragiles. Pour cela, l’entreprise facilite l’accès de ses marchés aux PME, notamment en publiant les avis de marchés des projets d’achats inférieurs aux seuils légaux, sur le portail fournisseurs du site ratp.fr.

Capter et soutenir l’innovation des fournisseurs
Premiers contacts des fournisseurs, les acheteurs ont donc un rôle majeur à jouer pour capter l’innovation et aider les entreprises à développer des solutions alternatives.

La RATP a déjà pris un certain nombre d’engagements sur ce thème en signant :
o    la Charte de la Médiation, qui définit les bonnes pratiques entre grands donneurs d’ordre et PME (fév. 2010),
o    le Pacte PME, dont les missions consistent à soutenir les PME et contribuer à l’émergence d’un tissu d’ETI en France

  • la Charte des PME innovantes, pour favoriser l’émergence et le développement des PME innovantes (déc. 2012)
  • Les Chartes de bonnes pratiques avec des fédérations professionnelles : la Fédération Nationale des Travaux Publics - FNTP - d’une part et le Syndicat des Auxiliaires de la Manutention et de l’Entretien pour le Rail et pour l’Air - SAMERA - d’autre part.
Logo Pacte PME Logo Charte relations inter-entreprises


5. Impliquer nos fournisseurs et sous-traitants dans la démarche Achats responsables

Les fournisseurs sont incontournables pour mettre en œuvre la politique Achats responsables, tant sur le plan environnemental que social. La RATP souhaite les impliquer et les engager à y contribuer.

Ainsi, la RATP veille :

- à informer ses fournisseurs de la démarche et des engagements pris par l’entreprise

- au respect par les fournisseurs et leurs sous-traitants de la législation environnementale, des Droits de l’Homme, de la législation sociale, des conditions de travail. Depuis plusieurs années, la RATP s’implique dans la lutte contre le travail illégal chez ses fournisseurs et ses sous-traitants. Sur les marchés pour lesquels le risque de non-conformité est élevé, des audits sont réalisés et des plans de progrès mis en place.

- à valoriser les démarches RSE (sociales et environnementales) des fournisseurs, lors des consultations en intégrant des spécifications et des critères d’évaluation.