En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêt et mesurer la fréquentation de nos services. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Accueil > Le Groupe > En ile-de-France > Concertations > Concertation ligne B Robinson

Concertation préalable Schéma directeur de la ligne B - Robinson

La concertation préalable sur le Schéma directeur de la ligne B - Robinson a été organisée du 4 au 29 mai 2015.
Téléchargez le bilan de la consultation

Pour une ligne plus fiable : prolongement d’une voie de garage au terminus de Robinson

Créer de nouvelles positions de garage entre les gares de Fontenay-aux-Roses et Robinson nécessite plusieurs aménagements :

- prolonger la voie 4T existante sur une distance de 320 mètres. Une fois prolongée cette voie mesurera près de 440 mètres et pourra ainsi accueillir 2 trains longs. Elle servira aussi de tiroir de retournement, facilitant ainsi le garage/dégarage des trains stationnés sur les voies 6 et 8.

- créer un pont-rail d’une longueur de 40 mètres, au-dessus de l’avenue Paul Langevin, juxtaposé au pont existant.

- créer des murs de soutènement sur une partie du tracé pour élargir la plate-forme des voies.

- installer des caténaires et adapter l’alimentation électrique du faisceau. Les trains pourront circuler sur cette voie prolongée. Le système de protection du site sera adapté.

 

Concertation RER B Robinson - Schéma général (format réduit)


Les bénéfices attendus pour les voyageurs 

Une ligne plus fiable et plus régulière

Dans la configuration actuelle de la gare de Robinson, les trains stationnés sur les voies n°6 et n°8 doivent manœuvrer quotidiennement sur les voies principales du RER B pour être acheminés à quai. Ces manœuvres sont susceptibles de nuire à la régularité de l’ensemble de la ligne. Le prolongement de la voie de service 4T facilitera ces manœuvres, qui pourront désormais être réalisées sans perturber les trains voyageurs circulant sur les voies principales.

Un fonctionnement optimisé

Ces nouvelles positions de garage sont situées au terminus où les conducteurs débutent leur service ; le fait de garer le train de réserve à cet endroit permettra de limiter le nombre de circulations à vide le matin et le soir et de gagner en réactivité lors des situations perturbées.

Des projets pour améliorer le quotidien des voyageurs


Rame RER BTraversant l’Île-de-France du nord au sud, le RER B dessert des équipements majeurs (aéroports, Stade de France…) ainsi que de nombreux pôles d’activité ou universitaires.
Avec près de 870 000 voyageurs par jour, le RER B est aujourd’hui la deuxième ligne la plus fréquentée d’Europe. L’augmentation du trafic sur la ligne, combinée à une organisation complexe en 4 branches et des installations parfois anciennes, occasionnent des retards fréquents et sont à l’origine de conditions de transport difficiles pour les voyageurs.

Afin d’améliorer significativement la régularité de la ligne et apporter un meilleur service aux voyageurs, un premier Schéma Directeur (RER B Nord +) a été approuvé par le Conseil du STIF le 1er octobre 2003. Pour compléter et poursuivre la modernisation du RER B, un second Schéma Directeur, dit RER B Sud, a été approuvé par le Conseil du STIF en juillet 2013.

Visant à améliorer le quotidien des voyageurs, il propose un certain nombre d’actions de court et moyen termes qui permettront de fiabiliser l’exploitation du RER B, de mieux gérer les situations perturbées et d’offrir aux voyageurs une information et un niveau de service fiable et de qualité. Ce volet « sud » du Schéma Directeur sera consolidé d’ici fin 2015 pour prévoir, à plus long terme, les évolutions de l’offre de transport au sud de la ligne et le renouvellement du matériel roulant.

Calendrier prévisionnel


Concertation RER B Robinson - Calendrier

Coût du projet et acteurs


Coût du projet : environ 13 millions d’euros (valeur 2012).

Les études sont financées par l’Etat et la région Ile-de-France.

Le STIF, autorité organisatrice des transports en Île-de-France, décide des projets de développement des réseaux, de la tarification, nomme les maîtres d’ouvrage, désigne les exploitants et pilote les opérations.  À ce titre, il a confié à la RATP la maîtrise d’ouvrage de l’ensemble du projet.