En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêt et mesurer la fréquentation de nos services. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Accueil > Actualités

La RATP lance une campagne inédite de sensibilisation sur les colis suspects

Un sac à dos oublié sur le quai de Bastille, un paquet tombé sous le siège du métro, une valise abandonnée dans la rame de RER : 7 colis suspects sont détectés en moyenne par jour sur le réseau, soit 60 % de plus au premier semestre 2016 qu’en 2015.

Vign_colisPour inciter les voyageurs à faire attention à leurs affaires personnelles, la RATP lance le 7 décembre, une campagne de sensibilisation inédite.

Dans un contexte de vigilance accrue, le nombre de colis suspects a atteint en 2016 un niveau exceptionnellement haut avec en moyenne 7 cas par jour sur le réseau RATP, qui génèrent de lourdes conséquences pour les voyageurs, avec en moyenne 40 minutes d’interruption de trafic par objet déclaré suspect par la Police. Si le nombre signalements avait déjà doublé entre 2014 et 2015 suite aux attentats de janvier et novembre 2015, la hausse se poursuit en 2016 avec 60% de signalements supplémentaires, au premier semestre 2016 par rapport au 1er semestre 2015.

infographieAu-delà des appels à la vigilance qui existent déjà sur le réseau, la RATP a donc souhaité sensibiliser l’ensemble des voyageurs au travers d’une grande campagne réalisée avec le concours de l’agence Human to Human. Avec cette campagne, la RATP souhaite inciter les voyageurs à être plus attentifs à leurs affaires personnelles et expliquer la procédure qui se déclenche lors de la découverte d’un objet abandonné.

La qualification d’«objet abandonné» à «colis suspect» est du ressort des forces de Police. Lorsqu’un objet est déclaré suspect, une lourde procédure se déclenche et la RATP se conforme strictement aux instructions de la Police. Ce sont les forces de l’ordre qui décident des mesures à mettre en œuvre et de leur dimensionnement (passage des trains sans marquer l’arrêt, interruption totale ou partielle du trafic, évacuation des espaces…). Une fois l’objet traité, la Police autorise la RATP à reprendre l’exploitation en toute sécurité.

La RATP travaille étroitement avec les pouvoirs publics sur le sujet des procédures d’intervention et sur les solutions alternatives à l’intervention systématique des équipes de déminage.

Une expérimentation sur le traitement des objets abandonnés avec l'appui d'une équipe cynophile, est ainsi menée depuis le 1er décembre pour une durée de 6 mois. Les équipes cynophiles seront susceptibles d’intervenir dans 32 stations de métro et dans 8 gares de RER, notamment sur le tronçon central du RER A à partir du pôle de Chatelet où ils seront implantés.

Le dispositif de la campagne, qui débute le 7 décembre et s’étend sur 1 mois, prévoit :

  • un volet digital à travers la diffusion d’un motion design et d’une infographie sur les réseaux sociaux de la RATP,
  • de l’affichage sur les quais et dans les couloirs des réseaux Métro et RER,
  • de l’affichage dans les rames des réseaux Métro et RER.
Interview d'Elisabeth Borne - Présidente-directrice générale de la RATP

 

Elisabeth BorneElisabeth Borne, quel est l’état des lieux de la problématique Colis Suspects sur le réseau RATP ?

Depuis Janvier 2015, le nombre de colis suspects générant le déclenchement d’une procédure dédiée est en forte hausse sur l’ensemble du réseau RATP.

Les procédures de sécurité déployées qui permettent de garantir la sécurité de tous les voyageurs – et comme vous le savez, la sécurité de nos voyageurs et de nos agents reste notre priorité numéro 1- entraînent de nombreuses interruptions de trafic, impactant de facto la ponctualité, en particulier sur les lignes les plus fréquentées du réseau.

Depuis les dramatiques évènements de janvier 2015, les colis suspects ont été multipliés par deux. Sur le premier semestre 2016, nous avions 62% de signalements supplémentaires ! Il y a en moyenne en ce moment 7 colis suspects par jour, dont 30% sur le RER A, la ligne la plus chargée d’Europe et une des plus chargées du monde.

Cette problématique n’est pas nouvelle. Cependant, elle prend une importance considérable au regard d’un contexte particulier et anxiogène.

Pourquoi la gestion de ces colis suspects impacte autant le trafic ?

J’ai évoqué précédemment notre priorité numéro 1, à savoir la sécurité de nos voyageurs et de notre personnel. Afin d’assurer cette sécurité, la gestion d’un colis suspect au sein de nos espaces obéit à une procédure très stricte.

Vous avez dans un premier temps la phase dite de « découverte », où un voyageur (ou un agent) va signaler la présence d’un colis abandonné auprès d’un agent RATP. L’agent RATP sollicité va dans un premier temps observer l’objet et déployer une séquence que l’on appelle la « levée de doutes ». Si l’objet abandonné coche un certain nombre de cases, il va être qualifié d’objet douteux. Une fois cette qualification faite, l’agent RATP va sécuriser l’espace et interdire l’accès à l’objet.

La police judiciaire va être contactée dans la foulée afin de confirmer le caractère suspect de l’objet. L’officier de police judiciaire décide, une fois sur les lieux, de contacter la brigade de déminage. Une fois le colis suspect supprimé, le poste de commande centralisé de la RATP peut faire reprendre progressivement le trafic sur notre réseau.

Vous le constatez, beaucoup d’acteurs sont mobilisés dans le cadre de cette procédure. Déjà particulièrement complexe, la mise en place de cette chaîne de commandement impacte donc naturellement le trafic sur nos emprises : lorsque la procédure colis suspect est déclenchée, le trafic est perturbé pendant une heure en moyenne.

Nous sommes cependant toujours à la recherche de solutions supplémentaires, et à ce titre la RATP travaille étroitement avec les pouvoirs publics sur le sujet des procédures d’intervention et sur les solutions alternatives à l’intervention systématique des équipes de déminage. Il s’agit d’accélérer la procédure de levée de doute pour fluidifier le trafic tout en maintenant un niveau de sécurité maximal . Ainsi, depuis le 1er décembre et ce, jusque fin mai 2017, des chiens renifleurs éduqués à la détection des substances explosives, et dont la formation est homologuée par l’Etat, seront susceptibles d’intervenir dans 32 stations de métro et dans 8 gares de RER, notamment sur le tronçon central du RER A à partir du pôle de Chatelet où ils seront implantés.

Quelles sont les solutions, les attitudes collectives à adopter pour mieux faire face aux problèmes posés par les colis suspects ?

Nous déployons actuellement une vaste campagne de communication, multi supports, pour sensibiliser nos clients à cette problématique. Nous souhaitons rappeler à nos quelques 10 millions de voyageurs qui empruntent chaque jour notre réseau quelques gestes simples : faire attention à ses effets personnels, bien veiller à ne pas les oublier dans le métro ou le RER, peut générer, pour la collectivité, des bénéfices importants. Moins de colis qualifiés de « suspects », donc moins de procédures associés et donc moins d’interruption de trafic.

 

mosaique_colis suspect

RER A : concertation sur le réaménagement de la gare de Val de Fontenay

Du 20 février au 24 mars 2017, informez-vous sur le projet de réaménagement de la gare de Val de Fontenay et donnez votre avis.

La nouvelle mission de Serge le Lapin…

Déjà 40 ans que Serge le Lapin interpelle les petits (et grands) enfants sur les dangers de se faire pincer les doigts dans les portes des rames du métro, puis dans les portes palières.

Une nouvelle vague de communication contre la fraude dans les transports

Depuis le 21 février et jusqu’au 7 mars, trois messages différents sont relayés par des visuels marquants sur l’ensemble du réseau francilien.

Titre de transport validé = amende évitée

Du 6 au 12 mars 2017, le contrôle est renforcé sur les lignes T2 et T3b. Voyagez toujours avec un titre de transport validé.

Métro ligne 4: fermeture de la station Alésia du 3 au 5 mars 2017

Du 3 mars à 22h au 5 mars 2017, des travaux préparatoires à l’installation à venir de façades de protection des voies auront lieu à la station Alésia.

Préparez-vous pour les auditions des Musiciens du métro

Accordez vos instruments, faites des vocalises et surtout inscrivez-vous aux auditions du printemps des Musiciens du métro.