Accessibilité
L'accessibilité sensorielle et cognitive
Outre les dispositions prises en vue de l’accessibilité des personnes atteintes d’un handicap moteur et notamment les utilisateurs de fauteuil roulant (UFR), la RATP vise à favoriser « l’accessibilité universelle », et ce par la prise en compte des besoins relatifs aux personnes déficientes sensorielles et cognitives

Pour les déficients visuels (non-voyants, malvoyants), cela se traduit principalement par :

  • le repérage des accès et des principaux services de la gare/station par des balises sonores,
  • le dégagement des cheminements de tout obstacle ou, le cas échéant, la mise en place de moyens permettant de le détecter,
  • l’accompagnement des franchissements d’escaliers par des éléments de guidage et des dispositifs de repérage des marches,
  • la mise en place de dispositifs d’éveil de la vigilance au droit des zones à risques (paliers d’escaliers, bords des quais),
  • la visibilité et la lisibilité de l’information visuelle,
  • la délivrance d’informations sonores en temps réel (doublement des informations visuelles),
  • un éclairage adapté aux différents usages.

Pour les déficients auditifs (sourds, malentendants), les mesures à prendre concernent :

  • l’équipement des moyens de communication sonorisés avec le personnel (guichet phonique, interphone d’appel) avec une boucle magnétique,
  • l’affichage d’informations visuelles en temps réel,
  • l’audibilité et la qualité des messages sonores diffusés.

Pour les personnes atteintes de handicap mental, outre la présence sur le terrain d’agents formés et identifiables, une information signalétique claire et facilement compréhensible (codes couleurs, pictogrammes ...), des espaces simplement organisés et bien éclairés, contribuent à favoriser leur autonomie de déplacement.

Le projet Equisens (Equipements et aménagements des espaces à destination des personnes déficientes sensorielles) constitue une étape significative dans cette démarche volontairement universelle. C’est un projet collaboratif, auquel le Comité Consultatif de l’Accessibilité RATP (9 associations) a été invité à participer à plusieurs reprises. Intégré dans le programme quinquennal d’investissement signé avec le Syndicat des Transports d’Île-de-France (STIF, actuellement rebaptisé Île-de-France Mobilités), il concerne les 302 stations de métro et les 65 gares RER et sera mis en œuvre en plusieurs phases successives. Après avoir été testés et évalués, des dispositifs visuels, sonores et tactiles vont ainsi équiper l’ensemble des espaces publics de la RATP. Ils apporteront une aide en termes de repérage des différents services, de sécurisation des cheminements et d’accès à l’information.
 

Equisens

Ci-après les différents équipements proposés pour faciliter le déplacement des personnes déficientes sensorielles dans nos espaces. Certains sont déjà installés, d’autres sont en cours déploiement.

Des balises sonores seront installées dans le cadre du projet Equisens. Elles permettront aux personnes déficientes visuelles de repérer les entrées et les principaux services des gares et stations, grâce aux messages sonores qu’elles peuvent déclencher par l’intermédiaire de leur télécommande universelle des feux piétons.

Ainsi, plus de mille balises sonores seront installées en extérieur au niveau des accès, ainsi qu’à l’intérieur au niveau des salles d’accueil, pour orienter vers les principaux services : le comptoir d’information pour se mettre en contact avec un agent, l’appareil de vente à interface vocale pour acheter un titre de transport.

Pour acheter un titre de transport, une personne déficiente visuelle pourra utiliser un appareil de vente de nouvelle génération, qui propose une interface de navigation visuelle et sonore spécifiquement étudiée. En plus de ses haut-parleurs, l’appareil propose également une prise casque pour les environnements sonores très contraints.
Ces équipements sont présents dans les gares RER, les stations de métro et de tramway.

Borne accessible

 

La signalétique d’orientation mise en place dans les gares et stations utilise de plus en plus des hypersignes afin de favoriser une visibilité et une compréhension immédiates, notamment par les personnes malvoyantes.

Le recours aux pictogrammes est également un moyen de faciliter la compréhension des messages, en particulier pour les personnes présentant une déficience intellectuelle.

Hypersignes

Afin d’en faciliter et sécuriser l’usage aux personnes déficientes visuelles, tous les escaliers seront équipés de : dispositif d’éveil de la vigilance avant chaque volée descendante, éléments contrastés et antidérapants sur les nez de marches, marquage des premières et dernières contremarches, mains courantes prolongées au-delà des premières et dernières marches.

Escaliers - Escaliers
Main courante - Main courante
Escaliers - Escaliers
Escaliers - Escaliers

La nouvelle borne d’appel en cours de déploiement sur le réseau RATP, est équipée à la fois d’une boucle magnétique qui permet aux personnes malentendantes appareillées de pouvoir entrer en contact avec un agent, et d’une balise sonore dont le message peut être déclenché par une personne non-voyante (à l’aide de sa télécommande) afin de l’aider à localiser l’équipement.

De plus, à la demande de la CFPSAA (Confédération Française pour la Promotion Sociale des Aveugles et Amblyopes), une bande d’interception sera mise en place sur les quais, perpendiculairement au cheminement, afin de signaler la présence de la borne d’appel.

Visuel d'une borne d'appel

En doublement de l’affichage visuel en temps réel sur les quais, le temps d’attente avant le passage des deux prochaines rames de métro est également diffusé par voie sonore. La différenciation des directions est facilitée par l’usage de voix masculine dans un sens et féminine dans l’autre.

Information visuelle