Au quotidien
Maintenance : toutes les nuits, le RER A se met en chantier
La ligne A du RER est l’une de nos priorités. Chaque nuit, 60 chantiers se mettent en place : ils sont destinés à entretenir toutes les installations techniques indispensables au transport quotidien de près de 1,1 million de voyageurs. Découvrez comment se déroule une nuit de la maintenance sur le RER A.

Le RER A est un chantier permanent. Chaque nuit, entre 1h30 et 4h30 du matin, la ligne devient une vaste fourmilière : des équipes sont dispatchées un peu partout pour réaliser des opérations de maintenance préventive ou de maintenance curative, lorsque des défauts nécessitant une intervention ont été remarqués au cours des journées précédentes.

La difficulté ? Réussir à tout organiser de manière à ce que les voyageurs qui emprunteront la ligne le lendemain matin ne s’aperçoivent de rien !

À lire aussi

Chiffre-clé

300
millions de voyages sont réalisés chaque année sur le RER A.

Les 600 agents mobilisés toutes les nuits réussissent l’exploit de renouveler chaque année 30 km de rail. Et cela, sur une ligne dont le niveau de trafic est le plus élevé d’Europe, avec près d’1,1 million de voyageurs chaque jour.

Si notre travail est bien fait, personne ne s’en rend compte. Notre fierté, c’est quand personne ne parle de nous et qu’on nous félicite une fois par an parce que nous avons atteint nos objectifs en matière de qualité de service !

Bernard Bellec
Directeur de l’unité de voie de notre département de gestion des infrastructures

Maintenance Travaux Ligne RER A