Au quotidien

Un jour, une station : Gambetta, la grande station qui a mangé la petite

Inaugurée en janvier 1905 sur la ligne 3, la station Gambetta évolue peu pendant plusieurs décennies. Elle se transforme profondément en 1971, à l’occasion du prolongement de la ligne 3 vers Gallieni, en profitant pour absorber sa voisine Martin Nadaud !

1971 : Gambetta devient la jonction des lignes 3 et 3 bis

De 1905 à1921, Gambetta est le terminus de la ligne 3. Puis lorsque la ligne est prolongée jusqu’à la porte des Lilas, elle redevient une simple station. Tout change en 1971. En effet un nouveau tronçon de la ligne 3 est créé entre Gambetta et Gallieni. C’est la ligne 3 telle que nous la connaissons encore aujourd’hui. L’autre tronçon existant, Gambetta-Porte des Lilas devient alors indépendant, sous l’appellation de ligne 3 bis.

Station Gambetta 1905
Collection RATP/Charles COLLAS/Ferdinand FLEURY
La station Gambetta en 1905
Collection RATP/Charles COLLAS/Ferdinand FLEURY

Gambetta et Martin Nadaud, deux stations voisines, deux fortes têtes

Avant ce grand chambardement, la station Gambetta et la station Martin Nadaud, située en amont de la ligne vers Père Lachaise, possèdent la plus courte interstation du réseau : 235 mètres.

La première est nommée en hommage au célèbre Léon Gambetta (1838-1882), l’un des fondateurs de la IIIe République. Ministre de l’Intérieur et de la Guerre, il s’oppose à la capitulation devant les Prussiens. Face au blocus de Paris, il décide de se rendre à Tours en ballon, moyen de locomotion audacieux pour l’époque, afin d’organiser la résistance.

Martin Nadeau (1815-1898), maçon de métier, élu député en 1849, est moins connu. Mais on lui doit tout de même la fameuse expression « Quand le bâtiment va… tout va ! ». Cet ardent défenseur du métro mourra malheureusement trop tôt pour le voir mis en service.

La station Martin Nadaud en 1967 - RATP
La station Gambetta en 1970 - RATP

La station Gambetta s’agrandit au dépend de Martin Nadaud

La création des deux branches de la ligne 3 remet en cause la cohabitation de ces deux stations. Une nouvelle station Gambetta, celle que nous connaissons actuellement, est créée dans la continuité de la station Martin Nadaud. De cette station subsistent les anciens quais et accès (sur la place du même nom), qui donnent désormais accès à la station Gambetta.

Les traces de ce chamboulement sont toujours visibles, comme la hauteur de la voûte de la nouvelle station Gambetta, plus haute que la normale, car construite en partie sur l’emplacement du tunnel qui reliait les deux stations. Cela explique la longueur exceptionnelle des quais de la station Gambetta, puisqu’ils comprennent également les quais de l’ancienne station Martin Nadaud.

Le quai Gambetta actuel
RATP - Jean François MAUBOUSSIN
L’arche au fond du quai marque les anciens quais de la station Martin Nadaud
RATP - Jean François MAUBOUSSIN