Au quotidien

Un jour, une station : Glacière, l’âge de glace

Découvrez l’histoire qui se cache derrière le nom de la station Glacière, située sur la partie aérienne de la ligne 6. 

Glacière est une station de la ligne metro symbole metro ligne 6 du métro de Paris, située dans le 13e arrondissement. Elle est ouverte le 24 avril 1906 avec la mise en service du tronçon entre Passy et Place d'Italie de la ligne 2 Sud (première appellation de la ligne 6 entre Etoile et Place d’Italie). Le 17 octobre 1907, la ligne 2 Sud est absorbée par la ligne 5, qui relie alors Étoile (aujourd'hui Charles de Gaulle - Étoile) à Lancry (actuelle station Jacques Bonsergent). La ligne 6 est mise en service entre Nation et Place d’Italie le 1er mars 1909. Du 17 mai au 6 décembre 1931, afin de donner aux quartiers sud de la Capitale un meilleur accès à l’Exposition coloniale, le tronçon entre Place d'Italie et Étoile de la ligne 5 est intégré temporairement à la ligne 6, laquelle relie alors Étoile à Nation, avec une correspondance possible avec la ligne 8 qui dessert la Porte Dorée à Daumesnil. La section absorbée est définitivement cédée à la ligne 6 le 6 octobre 1942.

glaciere

Une dénomination bien froide

Son nom particulier vient de sa proximité avec la rue de la Glacière, laquelle correspond à un ancien chemin reliant Paris à Gentilly en passant par le hameau de la Glacière au sud-est de l’ancien hospice de Sainte-Anne. En 1906, ce village était alors traversé par la Bièvre dont les nombreuses mares et étangs gèlent l'hiver, invitant ainsi les Parisiens au patinage. Leur glace est récupérée puis entreposée dans des puits maçonnés proches et dans d'anciennes carrières des hauteurs du parc Montsouris. Des glaciers parcourent dans leur voiture à cheval les rues de Paris proposant en toutes saisons, des pains de glace pour rafraichir les boissons et préparer les desserts.

Un accès unique pour la station

La station dispose d'un unique accès débouchant sur le terre-plein central du boulevard Auguste Blanqui. Il s'ouvre sur un vaste espace sous le viaduc d'où l'accès aux quais s'effectue au moyen d'escaliers fixes ou mécaniques montants.

glaciere

Une ligne aérienne sur les viaducs conçus par Jean-Camille Formigé

Tout comme la ligne 2, la ligne 6 est partiellement construite en aérien sur le tracé du mur des Fermiers Généraux (ancienne enceinte de Paris démolie en 1860), ce qui permit d’éviter le coût du percement des tunnels. Les viaducs qui la supportent sont édifiés au-dessus de la chaussée et ont été conçus par l’architecte Jean-Camille Formigé, en alliant plusieurs techniques de construction : la brique, la pierre taillée et les structures métalliques traitées dans l’esprit des grandes gares. 

Station de métro Glacière - 1906 - Collection RATP - Ernest Le Deley
1906 - Collection RATP - J. H.
Vue sur le métro - 1906 - Collection RATP - J. H.

Des stations tout en verrière

Aériennes toutes les deux, les lignes 2 et 6 n’en ont pas moins chacune leurs particularités. Sur la ligne 2, on trouvera par exemple des marquises partielles en forme d’ailes qui protègent les quais, tandis que sur la ligne 6, ce sont des verrières uniques qui couvrent les quais et les voies. 

Verrières, 2009 - Jean-François Mauboussin, RATP
Quais de la station Glacière, 2009 - Jean-François Mauboussin, RATP
Patrimoine