Construction work

Les travaux de création et de prolongement des nouvelles lignes de transports en commun reprennent en Île-de-France

Avec le redémarrage, le 11 mai, du creusement du 3ème tunnelier du prolongement sud de la ligne 14, ce sont à présent l’ensemble des principaux chantiers d’infrastructures de la RATP et d’Île-de-France Mobilités qui ont redémarré progressivement depuis mi-avril avec les Tram 9 et 12. Environ 2500 salariés ont ainsi repris leurs activités sur les différents chantiers. A cette date, il n’est pas possible de donner une estimation de l’impact de cette phase de mise à l’arrêt, partielle ou totale selon les chantiers, de près de deux mois puis de reprise à un rythme ralenti des chantiers.

Entre le 16 et le 18 mars, la RATP et Île-de-France Mobilités ont constaté l’arrêt d’une très grande majorité des chantiers, à la suite de l’annonce des mesures de confinement au niveau national. La priorité de la RATP et d’Île-de-France Mobilités a alors été double : mettre en sécurité celles et ceux qui travaillaient sur les chantiers et protéger les emprises de chantiers elles-mêmes. La RATP a également poursuivi, sur un rythme réduit et en respectant les préconisations sanitaires, les principaux essais pour deux projets clés que sont l’automatisation de la ligne 4 du métro et le prolongement de la ligne 14 au nord. Cela a permis de mettre en service le nouveau poste de commandes et contrôles centralisé (PCC) de la ligne 4 du métro début mai.

Une phase de redémarrage concernant l’ensemble des grands chantiers d’infrastructures a été engagée depuis fin avril. L’organisation des opérations a été revue pour intégrer les mesures barrières, en intégrant les exigences du Guide de l’OPP BTP de préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des activités de la construction en période d’épidémie du Covid-19*.

Les équipes de la RATP et d’Île-de-France Mobilités continuent à travailler avec les bureaux d’études de maitrise d’œuvre et les entreprises les plannings prévisionnels des projets afin d’évaluer et dans la mesure du possible limiter les impacts de la période de confinement sur le déroulement des projets.
Pour rappel, la RATP et Île-de-France Mobilités investissent massivement, aux côtés de l’Etat, la SNCF, la Société du Grand Paris, la Région Ile de France, les départements franciliens et la Ville de Paris, pour moderniser et développer le réseau ferroviaire francilien, avec de grands chantiers d’infrastructures actuellement menés en Île-de-France.

Ci-dessous, le point détaillé par projet.

  • Prolongement et modernisation de la ligne 4

Le prolongement de la Ligne 4 du métro vise à relier le terminus actuel, Mairie de Montrouge, à la future station terminus de Bagneux – Lucie Aubrac. Cela représente la création de deux stations à Montrouge et Bagneux, soit un prolongement de 1,8 km (creusement du tunnel) auquel s’ajoute la réhabilitation du tunnel existant d’arrière gare de Mairie de Montrouge (au total 2,7 km).

La modernisation de la ligne 4 comprend l’installation des portes palières et la mise en service d’un système d’automatisation de l’exploitation des trains, assorti d’un nouveau poste de commandement (PCC). Ce dernier a été mis en service le 3 mai. Il s’agit d’une étape essentielle en vue des essais de circulation des navettes automatiques.

Par ailleurs, la station Mairie de Montrouge vient d’être équipée en portes palières, ce qui amène à 17 le nombre de stations équipées sur la ligne 4 sur un total de 27 stations existantes. Prochainement, la station Simplon sera également équipée en portes palières.

  • Prolongement Ligne 11  

Le prolongement de la ligne 11 s’étend sur 6 km dont 5,4 km en exploitation commerciale. Il prévoit la création de 6 nouvelles stations, dont une en viaduc, et d’un nouvel atelier de maintenance des trains.

Après la reprise des travaux le 27 avril, la plupart des chantiers ont repris le 4 mai, de même que le montage du tunnelier Sofia à la future station La Dhuys. Sofia a repris son creusement le 25 mai depuis la future station La Dhuys.

  • Prolongement Ligne 12

Le prolongement de la ligne 12 prévoit la mise en service de deux stations supplémentaires : Aimé Césaire et Mairie d’Aubervilliers, avec le percement d’un tunnel de 3,8 kilomètres – reliant la Porte de la Chapelle au puits Valmy à La Courneuve.
Les travaux ont repris, échelonnés entre le 11 et le 18 mai, après une phase de travaux préparatoires.  

  •  Prolongement Ligne 14

Le prolongement nord de la ligne 14 de Saint-Lazare à Mairie de Saint-Ouen a pour objectif prioritaire de désaturer la ligne 13 et d’améliorer les conditions de transport de ses 610 000 utilisateurs quotidiens. Avec 4 nouvelles stations (Pont Cardinet, Porte de Clichy, Clichy Saint-Ouen RER et Mairie de Saint-Ouen), la ligne 14 desservira des quartiers du nord-ouest métropolitain en plein développement.
Avec la mise en service du prolongement nord jusque St-Denis-Pleyel puis celui au sud vers Orly, la ligne 14 deviendra la véritable épine dorsale, 100% souterraine et automatique, du Grand Paris Express.

Au nord : reprise progressive des chantiers depuis le 4 mai sur les 4 stations du prolongement. Les travaux d’aménagements de stations avaient repris avec une activité réduite depuis le 27 avril.

Les essais en circulation, réduits pendant le confinement, ont également repris fin avril. Depuis lors, les premières circulations en automatisme intégral ont eu lieu entre les stations Madeleine sur la ligne existante et la station Porte de Clichy sur le prolongement.

Au sud : les travaux de génie civil ont repris depuis le 27 avril, avec le redémarrage des creusements des 3 tunneliers : Claire (de Pont de Rungis à Jean Prouvé) le 27 avril, suivi de Allison (de Jean Prouvé à Maison Blanche) le 28 avril et de Koumba (de Morangis à Pont de Rungis) le 11 mai.
Le redémarrage des travaux des futures gares, et des ouvrages annexes, a également eu lieu. La reprise des travaux sur le site de maintenance et de remisage de Morangis est en cours. Au total, 100% des chantiers du prolongement 14 sud ont redémarré cette semaine.

  • Modernisation des RER et Rénovation des gares RER

Les travaux de rénovation de la gare d’Auber, emblématique du projet de rénovation des gares RER, ont repris depuis début mai.
Une reprise progressive des travaux a aussi été engagée depuis fin avril-début mai à Vincennes, Torcy et Nogent-sur-Marne (RER A), à Robinson et Croix de Berny (RER B) et à Nanterre Ville (RER A).
D’autres travaux de modernisation des réseaux de trains et RER ont également repris sous les maitrises d’ouvrage de la SNCF et de SNCF réseau ainsi que le prolongement du RER E vers l’Ouest.