Bus

Projet de modernisation du réseau de bus de Ouagadougou : signature d’un protocole d’accord entre l’Etat du Burkina Faso, le groupe RATP et le groupe Scania

Vincent Timbindi Dabilgou, Ministre des Transports, de la Mobilité Urbaine et de la Sécurité Routière du Burkina Faso, Catherine Guillouard, Présidente-Directrice Générale du groupe RATP et Christian Levin, Vice-Président du groupe SCANIA ont signé mardi 12 juin, lors du Salon européen de la mobilité, un protocole d’accord pour la modernisation du réseau de bus de Ouagadougou. Cet accord vise à accompagner la capitale de l’Etat burkinabé dans le renforcement de son offre de transport collectif à destination des 3 millions de Ouagalais.

Alors que la population de Ouagadougou devrait doubler d’ici 2030, la moitié des Ouagalais se déplacent actuellement à pieds, tandis que 80% des déplacements motorisés sont effectués en deux roues (principalement en moto), le plus souvent faute de transports en commun.

Un plan de transport ambitieux pour la capitale du Burkina Faso

C’est pour faire face à cette problématique de mobilité majeure que connaît la capitale du Burkina Faso, et à l’enjeu de réduction de l’empreinte carbone qui en découle, que le Président Roch Marc Christian Kaboré a inscrit en 2016 le sujet de la mobilité urbaine à Ouagadougou parmi les 3 programmes prioritaires du Plan National de Développement Economique et Social du pays. Ce programme est porté par Monsieur Vincent Timbindi Dabilgou, Ministre des transports de la mobilité urbaine et de la sécurité routière du Burkina Faso, en lien direct avec le Groupe mandaté par l’Etat, présidé par le maire de la commune de Ouagadougou et des conseillers représentant du Président, et composé également de 4 ministères, de la commune de Ouagadougou, ainsi que de la Sotraco, opérateur du service de transport urbain de la ville.

L’objectif de ce plan ambitieux est, sur la période 2018-2020, de densifier le réseau de transport collectif de Ouagadougou en déployant 550 véhicules neufs sur les lignes de bus actuelles et futures, puis de développer le futur réseau hiérarchisé multimodal qui s’appuiera sur 4 lignes structurantes de Bus à Haut Niveau de Service.

L’appui de deux entreprises du transport mondialement reconnues

En associant les groupes RATP et Scania à ce projet, l’Etat du Burkina Faso choisit pour le réaliser de s’appuyer sur l’expertise de deux acteurs du transport mondialement reconnus.

Le groupe RATP, l’un des cinq plus grands acteurs du transport public urbain au monde, apportera ainsi son savoir-faire global sur toute la chaîne de la mobilité en tant qu’assistant à maîtrise d’ouvrage, que ce soit pour les volets technique, économique, et de formation des ressources humaines locales en vue de l’exploitation. Par ailleurs, le groupe RATP concevra, fournira et exploitera les Systèmes Intelligents de Transport (SAEIV, télé-billettique, régulation, digital…) via sa filiale IXXI. Pour le groupe RATP, présent dans 14 pays, cette nouvelle collaboration réaffirme son développement à l’international.

Le groupe Scania, via sa filiale Scania West Africa, assurera quant à lui, d’une part, le financement de l’intégralité du projet d’une valeur de 200 M€, et d’autre part, la fourniture de véhicules adaptés (460 bus et 90 autocars), la formation des conducteurs à la prise en main des véhicules et des mécaniciens et la gestion de la flotte en collaboration avec le groupe RATP. Le groupe Scania travaillera également à la mise en en place de carburants alternatifs avec pour objectif, à terme, une flotte 100% biodiesel et biogaz.

Les deux entreprises interviendront directement pour le compte de la Commune de Ouagadougou, qui assurera la maîtrise d’ouvrage dans la phase de conception, de développement et de mise en œuvre du projet, et prendra également les dispositions pour la création et la mise en œuvre d’une autorité organisatrice des transports urbains de Ouagadougou.