Corporate

Résultats 2018 : avec une croissance de 7%, RATP Smart Systems, filiale du groupe RATP, s’impose dans le secteur des systèmes de mobilité intelligente

RATP Smart Systems se démarque en 2018 avec une croissance importante dans ses trois métiers : billettique, information voyageurs et services d’aide à l’exploitation (SAE), en France comme à l’international.

Des indicateurs en hausse

2018 a été marquée par l’accélération du développement commercial de RATP Smart Systems. RATP Smart Systems a remporté 13 nouveaux contrats en 2018. Cela permet à l’entreprise de poursuivre sa croissance soutenue avec un chiffre d’affaires consolidé de 30 M€, en progression de 7% par rapport à 2017. L’activité de RATP Smart Systems se renforce sur ses trois métiers : la billettique (63% du CA), l’information voyageurs (20% du CA) et les Systèmes d’Aide à l’Exploitation (17% du CA).

Un ancrage confirmé sur des marchés stratégiques

2018 a été une année clé dans le développement de Navocap, filiale de RATP Smart Systems spécialisée dans les SAE (Systèmes d’Aide à l’Exploitation) qui, après avoir gagné l’appel d’offres de Caen la Mer pour l’accompagner dans le cadre de son projet « Tram 2020 », a notamment remporté des contrats à Strasbourg, Bayonne et Provins. Ces succès ont augmenté son chiffre d’affaires de 28% par rapport à 2017.

A l’international, RATP Smart Systems a poursuivi son développement sur ses marchés stratégiques : l’Amérique Latine (Guadalajara/Mexique, Guayaquil/Equateur, Santiago/Chili) et l’Afrique (Alger, Abidjan). 2019 verra la mise en service progressive de la billettique du téléphérique de Guayaquil et du réseau de bus de Guadalajara (équipement des 33 premiers bus dès la mi-avril). A Abidjan, les premières gares lagunaires dont les travaux de génie civil viennent d’être achevés ont été inaugurées avec la billettique le 3 avril dernier.

Le développement de cet ancrage en Afrique de l’ouest se renforce aussi grâce à l’attribution (en mars dernier) par la Direction Générale du Trésor d’un FASEP (Fonds d’Etude et d’Aide au Secteur Privé) dédié à la livraison d’un nouveau système billettique à Dakar. Il devra permettre la digitalisation de la vente, de la validation et du contrôle billettique chez l’opérateur de bus public mais aussi chez les transporteurs artisanaux. Ce projet sera la vitrine des rencontres Afriques France 2020 dédiées à la ville durable. Au-delà de cette première étape, RATP Smart Systems vise, à moyen terme, la mise place d’un Système de Transport Intelligent ouvert et interopérable supervisant l’ensemble des transports publics à Dakar (transport régulier et transport à la demande). A terme, il permettra de gérer et fédérer les opérateurs du Grand Dakar, mais également de sécuriser les recettes des opérateurs et de faciliter la tarification multimodale de tous les opérateurs de mobilité.

L’innovation : de la Smart city à la Smart mountain

RATP Smart Systems a poursuivi son programme d’investissement (plus de 8 M€ sur 5 ans) dans les domaines billettique, MaaS et SAEIV avec l’ambition d’être en pointe sur les innovations technologiques.
Elle a notamment a mené de nombreuses actions dans le cadre du programme de modernisation de la billettique en Ile-de-France, pilotées par Ile-de-France Mobilités, avec la création de deux nouveaux forfaits qui simplifieront la vie des voyageurs : le Navigo Easy et Navigo Liberté+. L’entreprise a également travaillé sur un SAE (Système d’Aide à l’Exploitation) pour les navettes autonomes de la RATP ou encore un projet de validation billettique par ultra-sons.

Dans la station de ski de  Serre-Chevalier, une expérimentation a été conduite pour fluidifier l’accès au domaine skiable et enrichir l’expérience client. Alors que la fréquentation touristique de la station est en augmentation constante, un système de validation main libre via BLE (Bluetooth Low Energy) des skipass permet aux skieurs d’éviter les files d’attente. La période de test qui a couvert la saison de ski 2019, a confirmé la compatibilité du dispositif avec l’environnement montagnard, ses conditions météorologiques, son altitude, sa connectivité et sa haute fréquentation touristique en hiver.