Corporate

Résultats semestriels 2020

Des résultats fortement impactés par un contexte exceptionnel, une dynamique d’investissements et de développement qui reste soutenue

Les éléments clés de compréhension des résultats semestriels du groupe RATP :

  • Des résultats financiers lourdement impactés par des crises successives (grève, Covid-19) mais une dynamique d’investissement et de développement soutenue ;
  • Des pertes d’activité sans précédent du fait de la crise sanitaire, pénalisant à la fois les résultats de l’EPIC RATP et des filiales en France et à l’international ;
  • Une position de trésorerie solide, constituée au premier semestre via une stratégie proactive sur les marchés financiers ;
  • Des résultats annuels qui dépendront de l’évolution des conditions sanitaires et de l’issue des discussions en cours avec l’Etat sur le traitement des conséquences financières de l’épidémie de covid-19 sur l’économie des transports publics en Ile-de-France.

Chiffres clés

Un trafic voyageurs de l’EPIC RATP en Ile-de-France en baisse de -51% en moyenne au premier semestre, en raison de l’impact du conflit social de janvier relatif à la réforme des retraites et de la crise sanitaire du Covid-19 à compter de la fin mars (-73% pour le seul 2nd trimestre).

Un chiffre d’affaires consolidé de 2 746 M€, en baisse de -220M€ (-7,4%) : les pertes de recettes liées à la grève (-69 M€) et à la crise sanitaire (-224 M€ au niveau du groupe) ont largement compensé la tendance favorable des activités de l’EPIC (+32M€) et des filiales (+42M€) en début d’année.

Un résultat opérationnel (EBIT) de 57M€, en baisse de -190M€ (-77%), du fait des impacts de la grève (-50M€) et de la crise sanitaire (-117M€).

Une poursuite, malgré le contexte sanitaire, des investissements en Ile-de-France à un rythme soutenu : 703M€ investis à fin juin, en hausse de +5,5%.

Une trésorerie sécurisée, grâce aux émissions importantes à court et long terme réalisées au premier semestre sur les marchés financiers.

Le Conseil d’Administration de la RATP, réuni le 31 juillet 2020 sous la présidence de Catherine Guillouard, Présidente-directrice générale de l’entreprise, a examiné et arrêté les comptes consolidés du Groupe RATP et les comptes sociaux de l’EPIC, au 30 juin 2020.

Comme toutes les entreprises, le groupe RATP a traversé ces derniers mois une crise sans précèdent qui a lourdement pesé sur les résultats semestriels du Groupe. Les perspectives financières pour les mois à venir restent conditionnées à l’issue des discussions en cours sur le traitement des conséquences financières de l’épidémie sur le financement du système de transports publics en Ile-de-France ainsi qu’à l’évolution du contexte sanitaire lui-même.

Si le Groupe RATP a été percuté de plein fouet par la situation sanitaire mondiale, il a aussi pu démontrer à travers cette crise sa force et sa capacité à tenir ses fondamentaux en toute circonstances.  Ainsi, grâce à l’engagement de toutes les équipes, l’activité s’est poursuivie durant l’intégralité de la phase de confinement afin de permettre la continuité des autres fonctions essentielles au fonctionnement du pays. Après le 11 mai, la mobilisation de l’entreprise, notamment en Ile-de France, a permis de remonter, dès le début juin, l’offre à son niveau normal afin d’accompagner la reprise de l’activité économique en Ile-de-France dans le respect des normes sanitaires pour notre personnel comme pour les voyageurs.

L’EPIC RATP et ses filiales sont également restées mobilisés pour amortir les impacts de la crise sur leur performance financière, et pour préparer l’avenir, en continuant de répondre aux appels d’offres stratégiques pour le Groupe et en poursuivant activement nos efforts de préparation à l’ouverture à la concurrence de nos activités historiques.

Pour autant, la situation financière des transports publics franciliens reste critique. En Ile-de-France, notre autorité organisatrice, Île-de-France Mobilités, a suspendu unilatéralement le paiement des contributions d’exploitation à la RATP à compter du 8 juillet. De façon nécessairement transitoire, la RATP, en conformité avec ses obligations de service public, a décidé de poursuivre l’exploitation de son offre de transport nominale, en puisant sur sa trésorerie pour financer ses charges, en attendant qu’une solution soit trouvée pour rétablir l’équilibre financier du système de transports francilien.

De la même manière, la RATP s’est attachée, pour l’heure, à poursuivre la réalisation de son programme ambitieux d’investissements contractualisé avec Île-de-France Mobilités. Toutefois, une clarification rapide de ses perspectives financières sera nécessaire pour permettre à l’entreprise de poursuivre au même rythme ses investissements dans les prochains mois.

La RATP reste plus que jamais à la disposition d’Île-de-France Mobilités et de l’Etat afin de permettre de trouver rapidement des solutions pérennes et soutenables, dans le respect des équilibres du contrat d’exploitation en vigueur. 

Catherine Guillouard
Présidente-directrice générale du groupe RATP

Téléchargez l'intégralité du communiqué de presse ici