Culture

Avec L’art en mouvement, la RATP signe son premier livre sur l’art au sein du métro

Le métro est bien connu pour intégrer en son cœur l’art et la culture. Afin de mettre en lumière cette union de l’utile et du beau, la RATP publie aujourd’hui un livre intitulé L’art en mouvement aux éditions La Martinière. L’histoire d’une vingtaine d’œuvres mythiques des stations de métro d’Île-de-France y est contée. Un hommage vibrant à l’ensemble des œuvres et artistes qui ont marqué ce réseau !

L’art en mouvement, d’Anaël Pigeat, éditions La Martinière en
collaboration avec la RATP, à retrouver en librairie au prix de 39€

Des œuvres du métro déposées sur papier

C’est en collaboration avec les éditions de La Martinière que la RATP signe son premier livre sur l’art
au sein du métro : L’art en mouvement. Le travail de l’auteure, Anaël Pigeat, critique d’art et
commissaire d’exposition, associé à celui du photographe de talent Philippe Garcia, plonge le lecteur
au cœur du réseau et lui propose de découvrir ou redécouvrir des œuvres qu’il croise peut-être au
quotidien. Tout au long de l’ouvrage, l’histoire d’une vingtaine d’entre elles est contée, ponctuée de
photographies. Une association qui immerge le lecteur dans une vie souterraine artistique, en plaçant
toujours les œuvres dans un contexte bien réel, celui du métro. 

Parmi les œuvres incontournables à retrouver :

  • les murs de la station Concorde, recouverts en céramique de la Déclaration des droits de l’Homme par l’artiste Françoise Schein ;
  • Azulejo géométrique, de l’artiste Manuel Cargaleiro, station Champs-Elysées-Clémenceau, qui est un ensemble de fresques en carreaux de faïence ;
  • l’œuvre emblématique de l’artiste Geneviève Cadieux, La voix lactée, imposante mosaïque d’une bouche ornant les murs de la station Saint-Lazare. 

Autant d’œuvres et d’artistes qui interpellent, interrogent, fascinent et qui perdurent à travers les
années, accompagnés de secrets, d’histoires ou d’intentions, encore méconnus du grand public.

Art et métro, une union durable pour le plus grand plaisir des voyageurs

Depuis sa création, la RATP laisse une place importante à l’art et la culture au cœur de ses stations.
Le Kiosque des Noctambules d’Othoniel sur la ligne metro symbole metro ligne 1  en est un exemple, ou bien la station Arts et
Métiers de l’artiste Shuitten sur la ligne metro symbole metro ligne 11  ou encore La poule russe d’Ivan Loubennikov, station
Madeleine sur la ligne metro symbole metro ligne 14 
Associer transport et culture a toujours été essentiel pour la RATP. Cet objectif perdure encore
aujourd’hui, avec une volonté forte de l’entreprise : celle de rendre l’art et la culture accessibles à tous,
celle d’adoucir et d’agrémenter les déplacements quotidiens de ses clients. 

Contact presse
01 58 78 37 37
[email protected]