Culture

Immense succès pour la vente aux enchères RATP "Métro Rétro" : 171 000 euros ont été récoltés !

La vente aux enchères 100 % digitale « Métro Rétro », organisée par la RATP durant 7 jours, s’est terminée à 11h ce matin. Cette expérience inédite pour la RATP est, selon la maison de ventes Ader Entreprises & Patrimoine, « un succès total, battant tous les records ».

Les 215 lots proposés ont trouvé preneurs

1784 personnes se sont inscrites

793 enchérisseurs sont décomptés

La vente a permis de récolter plus de 171 000 euros

Les lots phares / Top 6

  • Plaque émaillée Métropolitain, style Guimard – lot 1

Mise à prix : 400 euros

Nombre d’enchérisseurs : 11

Nombre d’enchères : 130

Vendue 10200 euros

  • Façade de Métro MP73 – lot 184

Mise à prix : 750 euros
Nombre d’enchérisseurs : 10
Nombre d’enchères : 25
Vendue 2050 euros

  • Nom de station Louvre-Rivoli – lot 178

Mise à prix : 150 euros
Nombre d’enchérisseurs : 13
Nombre d’enchères : 120
Vendu 4100 euros

  • Tourniquet – lot 186

Mise à prix : 400 euros
Nombre d’enchérisseurs : 4
Nombre d’enchères : 60
Vendu 1200 euros

  • Porte-plan Station St-Georges – lot 187

Mise à prix : 400 euros
Nombre d’enchérisseurs : 9
Nombre d’enchères : 65
Vendu 2300 euros

  • Mât Métro en fonte laquée – lot 214

Mise à prix : 1000 euros
Nombre d’enchérisseurs : 5
Nombre d’enchères : 30
Vendu 2 500 euros

 

Les bénéfices sont reversés au Recueil Social

Ces bénéfices permettront notamment de financer :

  • l’organisation d’un évènement festif à destination des personnes sans abri à l’occasion des fêtes de fin d’année (repas, distribution de cadeaux) ;
  • l’achat de produits de premières nécessité (hygiène, habillement, etc.).

Quelques mots sur le Recueil Social RATP :

La RATP est une entreprise de service public qui, au titre de sa responsabilité sociale, se doit de prendre en considération tous les types de publics, y compris les plus vulnérables. Dans cet esprit, dès 1992, la politique de l'entreprise vis-à-vis de la grande exclusion s’affirme pour aboutir en 1994 à la création du Recueil Social.
La mission principale des agents du Recueil Social est d’aller à la rencontre des personnes sans abri présentes sur tout le réseau d’Île-de-France Mobilités, exploité par la RATP, afin de créer un lien, dans un climat de confiance et dans le respect de leur dignité, pour les accompagner, si elles le souhaitent, vers des structures partenaires et adaptées à leur situation.
Au fil des années le Recueil Social de la RATP, financé par Île-de-France Mobilités, a signé de nombreuses conventions avec les partenaires et acteurs de la veille sociale parisienne (GHT St Anne, Samusocial de Paris, associations…)

Composé d’une soixantaine d’agents volontaires et spécifiquement formés, le Recueil Social assure sa mission 24 heures sur 24, 365 jours par an. Elle intervient en renfort du travail réalisé chaque jour par les 5 000 agents présents en station et gare tout au long de la journée.

À titre indicatif, chaque jour, les agents du Recueil Social visitent environ 60 stations, rencontrent plus de 130 personnes sans abri dans ces stations, et en accompagnent plus de 100 vers des accueils de jour et/ou des hébergements.