Innovation
La RATP met au vert deux stations de métro et une gare RER
A la suite de l’appel à idées lancé en novembre 2016 auprès de ses voyageurs, la RATP a retenu plusieurs projets dont celui de la végétalisation des stations de métro. Une initiative innovante qui vise à offrir, en pleine ville, des écrins de verdure.

« Et si la nature prenait place dans l’univers des stations de métro ? ». A cette question, la RATP répond oui ! Plébiscitée lors  de la grande consultation des Franciliens par la RATP, qui s’est tenue en 2016, cette idée a recueilli plus de 6000 votes. Elle prend forme dès la fin du mois de novembre dans une gare et deux stations aériennes : Denfert-Rochereau (lignes 4, 6 et RER B), Bel-Air (ligne 6) et Jaurès (lignes 2 et 5).  Pour ce projet, la RATP  a choisi de collaborer avec Les Jardins de Gally et les Jardins de Babylone, deux entreprises spécialistes de  l’architecture de paysages urbains et en Design Végétal.

Trois stations et gares végétalisées

La station Bel-Air est ainsi habillée, depuis le 20 novembre 2017, de plantes robustes, résistantes aux aléas climatiques, et ses murs extérieurs sont ornés de fresques végétales longues de 40 mètres. « Il s’agit du plus grand graff végétal d’Europe », précise Pierre Darmet, des Jardins de Gally, dont le bureau d’études a conçu et les équipes ont installé cette œuvre. La technique mise au point mobilise une structure en matériaux recyclés et un tapis de mousse, cultivée en France. « Les mousses végétales, appelées bryophytes, ont la propriété d’être particulièrement résistantes, notamment au manque d’eau ». La forme des arabesques, reprise dans les tuteurs des plantes grimpantes installées au pied de la station, est une référence directe à l’Art Nouveau, symbole du métro parisien.

bel-air

Le parvis de la gare de Denfert-Rochereau sera  prochainement équipé, début 2018, par l’entreprise de jardiniers urbains de pins sylvestre et d’un potager urbain cultivé. « Avec cette installation, nous allons, avec la RATP, donner un nouveau visage et surtout développer les usages de la station », complète Pierre Darmet.

Enfin, la station Jaurès verra dès décembre son entrée coiffée d’un couvre-chef végétal orné de plantes indigènes et rares, authentique patrimoine végétal de la région Ile-de-France. « Avec la RATP, nous avons cherché à mettre à l’honneur la biodiversité locale en utilisant des espèces natives du Bassin Parisien. La Ville de Paris s’est engagée à redonner une place au végétal local dans l’espace public parisien, nous proposons avec ce projet de le lui faire prendre le métro ! » explique Florian Dejoie des Jardins de Babylone. La salle d’échange recevra quant à elle des éléments sculpturaux sur-mesure végétalisés imaginés pour l’occasion. Les graines de ces plantes pourront être transportées grâce aux flux de voyageurs et trouver de nouveaux lieux à verdir de façon spontanée.

jaurès

 

Nous concrétisons une demande forte exprimée par nos voyageurs lors de l’appel à idées lancé en 2016. Nous sommes ravis de proposer plusieurs œuvres végétales qui s’insèreront parfaitement dans l’univers de notre réseau.

Franck Avice
Directeur Service, relations clients et espaces

Un projet de végétalisation initié et soutenu par nos voyageurs

En végétalisant trois stations, la RATP réaffirme sa volonté de mettre les enjeux environnementaux au cœur de son réseau.

Le projet de végétalisation des stations de métro est le projet ayant obtenu le plus de votes de la part des usagers lors de l’appel à idées lancé en novembre 2016 par la RATP.

Cet appel à idées a remporté le Grand Prix Stratégies de l’engagement client et le trophée TopCom Grand Prix du Jury catégorie Marketing Consumers.

Et si la nature prenait place dans l’univers des stations de métro ?

Végétalisation de la station Bel-Air sur la ligne 6 - RATP
Végétalisation de la station Bel-Air sur la ligne 6 - RATP