Mobilité durable

Parisculteurs saison 2: la RATP hébergera bientôt la première ferme verticale de Paris et 400 m2 de toiture végétalisée

Les projets d’agriculture urbaine et de végétalisation des sites de l’ancienne boucle de retournement Van Dyck du métro ligne 3, Paris 8ème, et la toiture de l'EHPAD Bastille du groupe mutualiste RATP, Paris 11ème, portés respectivement par l’entreprise La Florentaise et l’association Terra Urbana, ont été sélectionnés dans le cadre de la deuxième édition de l’appel à projet « Parisculteurs » lancé par la Ville de Paris.

Les deux projets « HRVST (prononcer harvest – récolte en anglais) dans le métro » et « Fleurs Des PAD (Pollinisateurs A Défendre) » font partie des projets lauréats retenus lors de la deuxième édition de « Parisculteurs ». Ce projet de la Mairie de Paris a pour objectif de dédier 100 hectares de toitures et murs à de la végétalisation, dont 30 hectares à différentes formes d’agricultures urbaines, à l’horizon 2020. Le groupe RATP accompagne la Ville de Paris avec une ambition forte : végétaliser 4 hectares de toitures et murs d’ici 2020, dont un tiers dédié à l’agriculture urbaine.

« HRVST dans le métro » : la première ferme verticale de Paris
Ce projet a pour objectif d’exploiter la première ferme verticale à Paris en souterrain. De jeunes pousses pleines de saveurs (mizuma, basilic pourpre, ficoïde crystal…) seront cultivées en hydroponie, en milieu contrôlé, puis vendues auprès des restaurateurs en priorité et aux particuliers. Le projet sera installé dans un premier temps, à titre d’expérimentation, dans une partie de la boucle sur près de   350  m2 avant d’être déployé au fil des années dans l’ensemble de la boucle.  

Il s’agit du quatrième projet significatif d’agriculture urbaine lancé par la RATP après le démonstrateur de 250m² réalisé au siège social de la RATP, Quai de la Rapée, Paris 12ème, les 450 m² de cultures maraîchères déployés sur le toit terrasse du site de Lachambeaudie, Paris 12ème, et les     700 m² de jardin partagé, installé sur la toiture du centre bus de Jourdan, au cœur d’un îlot de logements.  

« Fleurs Des PAD » : favoriser le lien entre la nature et les résidents d’une maison de retraite
Ce projet de 400 m2 favorise la biodiversité en ville en optimisant la végétalisation déjà présente en toiture et en valorisant en surface de culture une partie de la cour intérieure. Autre objectif de taille : recréer par l’animation le lien entre les résidents et la nature. Des ateliers hebdomadaires d’animation leurs seront proposés, avec une prise en compte particulière pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Pour identifier tous les sites pouvant accueillir de l’agriculture urbaine,  le groupe RATP et sa filiale de gestion et d’ingénierie immobilières SEDP s’appuient sur l’expertise d’AgroParisTech (Institut des sciences et industries du vivant et de l'environnement) et de l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique).

Le groupe RATP a l’ambition de devenir un acteur de référence dans la transition énergétique et dans le développement de solutions de mobilité durable. Dès lors, participer à la création de la « ville intelligente et durable » est un enjeu majeur. Au regard du patrimoine immobilier tertiaire et industriel, le potentiel de végétalisation, à horizon 2020, sur le domaine immobilier de la RATP (bâtiments tertiaires et industriels) est de 4 hectares dont un tiers dédié à l’agriculture urbaine (soit 1,4 hectare environ). Après le projet des ateliers de Jourdan-Corentin Issoire, Paris 14ème, un autre projet est envisagé sur le site des ateliers Vaugirard, Paris 15ème.