Prévention
La RATP engagée pour la prise en charge des sans-abris sur son réseau
La RATP, signataire du Pacte parisien de Lutte contre la grande exclusion, est engagée depuis de nombreuses années dans la prise en charge des sans-abris sur son réseau, au travers de moyens humains et matériels dédiés. A ce titre, elle participera, jeudi 15 février, à la première Nuit de la Solidarité initiée par la Ville de Paris afin d’établir un décompte anonyme des personnes sans-abris présentes dans les rues mais aussi dans les réseaux de transports de la capitale.

Les agents présents dans les 252 stations et gares parisiennes et ceux du Recueil Social de la RATP seront mobilisés jeudi 15 février à partir de 22h à l’occasion de la Nuit de la Solidarité. Cette mobilisation s’inscrit dans la continuité des actions menées quotidiennement par les agents sur le réseau RATP. Consciente du fait que ses structures sont inadaptées en termes d’hygiène et de sécurité à la présence de personnes sans-abris, dont elles peuvent par ailleurs accélérer la désocialisation, la RATP a consacré 6 millions d’euros en 2017 à la lutte contre la grande exclusion. Ce fort investissement, financier et humain, de l’entreprise, se traduit par le travail d’une équipe dédiée, le Recueil Social, en lien direct avec les structures d’accueil franciliennes, dont l’Espace liberté de Charenton-le-Pont.

01. Une équipe dédiée : le Recueil Social

Le Recueil Social, créé en 1994, propose une assistance aux personnes sans-abris présentes sur le réseau RATP. Il intervient en renfort du travail réalisé chaque jour par les 5000 agents en station et en gare de la RATP. Cette équipe dédiée de 66 agents, tous volontaires et spécifiquement formés, œuvre 24h sur 24, 365 jours par an. Elle poursuit pour mission d’établir le contact avec les personnes les plus démunies présentes le réseau RATP, afin de leur proposer une prise en charge adaptée en surface. En 2017, le Recueil Social a visité près de 27 000 stations et gares, et effectué 60 000 accompagnements vers des structures d’accueil dédiées, dont l’Espace Solidarité de Charenton-le-Pont. 

02. Un lieu d’accueil dédié : l’Espace Solidarité de Charenton-le-Pont

Ouvert en 2014 dans des anciens locaux de la RATP, l’accueil de jour de Charenton – Le Pont est dédié aux personnes sans-abris présentes sur le réseau RATP. Ce lieu, financé par la RATP et géré par les associations EMMAÜS Solidarité et Aurore, est ouvert de 7h à 23h, sur une amplitude large, particulièrement adaptée aux horaires de fonctionnement du réseau RATP.

La présence de travailleurs sociaux permet par ailleurs de réaliser un accompagnement poussé :

  • des prestations alimentaires tous les jours de la semaine ;
  • un accès à des douches et soins de propreté, la possibilité de laver son linge ou de bénéficier de vêtements propres ; sont également proposées des prestations de santé assurées par un infirmier, des médecins, des psychologues, ainsi que des prestations favorisant le travail sur les addictions et l’amélioration de l’image de soi ;
  • des activités et occupations socialisantes jusqu’à la fermeture des lieux ;
  • un suivi social pouvant mener notamment à des réorientations vers d’autres structures tournées vers l’insertion.

En complément de l’Espace Solidarité de Charenton-le-Pont, structure d’accueil privilégiée pour les personnes sans-abris du réseau RATP, le Recueil Social travaille également avec une quinzaine d’autres ESI (Espaces Solidarité Insertion) en Île-de-France. La RATP participe au financement des opérations d’investissements et équipements de ces ESI dans le cadre d’un comité tripartite réunissant également la Ville de Paris et la Préfecture de Région Île-de6France. Lorsque l’accueil de jour de Charenton ferme après 23h, il est par ailleurs proposé aux personnes d’aller en centre d’hébergement pour la nuit selon les places dont dispose le Samu social.

Agents du Recueil Social RATP - RATP
Bus du Recueil Social RATP - RATP
Prévention Metro RER