Prévention

La RATP entraine ses équipes à la simulation d’une forte crue de la Seine

Ce mardi 11 décembre, la RATP a participé à un exercice de simulation de la montée de la Seine, en partenariat avec la Mairie du XVe arrondissement de Paris.

Lors de cet entrainement, situé sur le parvis de la station Balard (L8), la RATP a mobilisé 40 agents pour édifier des protections  en aluminium (dite protection amovible) et en parpaing afin d’empêcher les entrées d’eau qui pourraient survenir par exemple au niveau des grilles d’aération. De plus, une cellule de crise, rassemblant l’ensemble des acteurs internes concernés par le risque inondation (exploitation, maintenance, etc…) a également été mise en place par l’entreprise pour coordonner les actions et prendre part à la gestion de crise avec la Mairie et les autres opérateurs.


Pour la RATP, cet exercice est l’occasion de tester en grandeur nature le déploiement de son plan de protection contre le risque inondation (PPRI) et ainsi vérifier la bonne connaissance des consignes, la mobilisation des agents et éprouver sur le terrain les actions prévues. Organisation et réactivité sont des facteurs essentiels à la réussite de ces opérations. Cet exercice a également permis à la RATP de tester la réactivité de ses partenaires externes (transport, stockage...).


L’entreprise est un des premiers opérateurs à disposer de son propre PPRI, reconnu et validé par le préfet de Région en janvier 2015, et qui a pour objectif de préserver les installations (matériel et infrastructures) de manière à favoriser une reprise rapide de l'exploitation après une crue.


En cas de montée importante des eaux de la Seine et de la Marne, la RATP aurait plus de 400 points d’infiltration potentiels à protéger pour éviter une inondation du réseau et plus de 1 000 agents RATP seraient à pied d’œuvre.