RER
Poursuite de l’interruption de trafic du RER A entre La Défense et Auber pour permettre aux entreprises du Groupement Eole (Bouygues Travaux Publics, Eiffage et Razel-Bec) de poursuivre les réparations nécessaires à la reprise de l’exploitation
Depuis lundi 30 octobre, le RER A a dû interrompre son trafic entre La Défense et Auber suite à un incident majeur lié à des travaux sur le chantier SNCF d’Eole (RER E) Porte-Maillot. Compte tenu de l’ampleur des travaux encore en cours, le trafic ne pourra pas reprendre ce mercredi 1er novembre. Un nouveau point de prévision sera donné ce soir.

Nous sommes conscients que cet  incident, sans précédent, génère une situation très difficile pour nos voyageurs. Nous faisons notre maximum pour accompagner les équipes du groupement Eole, sous responsabilité SNCF, dans leur intervention afin que le trafic puisse reprendre dans les meilleurs délais et en toute sécurité. D’ici là, nous renforçons notre offre de métros et de bus pour permettre des trajets de substitution. Toutes les équipes opérationnelles de la RATP sont mobilisées pour assurer le meilleur service possible dans ces conditions de transport dégradées. 160 agents supplémentaires sont notamment déployés en station afin d’accompagner au mieux nos voyageurs.

Catherine Guillouard, PDG RATP

Cette interruption du trafic est due à un percement au niveau de Porte Maillot de la paroi du tunnel du RER A, dans le cadre d’un forage préliminaire des travaux conduits par les équipes du Groupement Eole (Bouygues Travaux Publics, Eiffage et Razel-Bec) en charge du chantier du RER E pour SNCF Réseau.

Ce percement a entraîné un écoulement important et soutenu d’eau boueuse et de sable qui a noyé les voies sur une cinquantaine de mètres, nécessitant l’arrêt immédiat de la circulation des trains.

Depuis 48h, les équipes du groupement Eole sont à pied d’œuvre pour colmater l’importante brèche et arrêter l’écoulement d’eau. Ce colmatage a nécessité l’injection d’au moins 300 kilos de résine pour permettre sa consolidation. L’arrêt de l’écoulement a pu être constaté dans la matinée.

En parallèle, les équipes ont procédé dans la nuit de mardi à mercredi à l’évacuation par train des 25 tonnes de boue récupérée hier sur les voies. Le pompage de l’eau est maintenant terminé. Le fonctionnement de 4 pompes non-stop a permis de désengorger les voies avec succès.

Une fois le colmatage effectué par les équipes du Groupement Eole, la RATP s’attachera à procéder à la vérification de toutes les installations et câbles d’alimentation en énergie, de signalisation et de communication pour permettre la reprise du trafic dans les meilleures conditions.

La salle de crise de la RATP reste mobilisée durant toute la durée des travaux avec une mobilisation de la direction générale.

Un plan de substitution est proposé ce jour, mercredi 1er novembre, pour les voyageurs :

  • La ligne 1 du métro, qui dessert les gares de La Défense et Charles de Gaulle-Etoile, est renforcée, ainsi que les lignes 2, 6, 9 et 14 depuis de début de l’incident. Les Lignes 3 et 13 sont également renforcées ce jour;
  • Des bus de substitution sont mis en place pour faire la navette entre Charles de Gaulle-Etoile et La Défense.

En dépit d’un trafic moins important sur le réseau ce jour (jour férié), près de 160 agents supplémentaires sont toujours déployés sur le terrain pour informer et accompagner les voyageurs. Ces derniers sont par ailleurs informés en continu de la situation sur les différents canaux d’information (ratp.fr, comptes twitter RER A, applications, écrans d’information).

Le Groupement Eole (Bouygues Travaux Publics, Eiffage et Razel-Bec), SNCF et la RATP conjuguent tous leurs efforts pour tenter de rétablir le trafic dans les meilleurs délais.