Sécurité

Généralisation du dispositif de lettres plaintes dans 256 stations et gares parisiennes

En août 2018 avait été signée entre la RATP, le Parquet de Paris et la Préfecture de Police une convention pour expérimenter pendant 6 mois le dépôt de plainte en station. Le dispositif se généralise à partir du 1er juillet 2020 à l’ensemble des 256 gares et station intra-muros, après une première extension à 49 stations et gares parisiennes en 2019.

Ce dispositif permet aux touristes étrangers et français (hors résidents de la région Ile-de-France) victimes de vols simples de déposer directement plainte sur le réseau RATP, avec pour but de faciliter les démarches des victimes et le travail de la police. Cela concerne les vols sans violence commis par un ou plusieurs auteurs non identifiés, et dont le préjudice n’excède pas 1 000 euros.

D’abord expérimenté sur 6 stations et gares parisiennes – Franklin D. Roosevelt (Ligne 1), Anvers (Ligne 2), Saint-Michel – Notre Dame (Ligne 4), Opéra (Ligne 8), Hôtel de Ville (Ligne 11) et Charles de Gaulle – Etoile (RER A) – le dispositif a été étendu depuis janvier 2019 à 49* d’entre elles. L’objectif était d’obtenir un meilleur retour d’expérience, en élargissant la possibilité offerte et ainsi de confirmer la pertinence de ce dispositif.
Fin 2019, plus de 300 plaintes ont été reçues dans les 49 gares et stations concernées. Saint-Michel, Opéra et Châtelet ont été les sites où l’enregistrement de plainte a été le plus important et 51 nationalités ont été concernées.

Une nouvelle étape sera franchie à compter du 1er juillet 2020 puisque ce dispositif sera proposé dans toutes les gares et stations intra-muros, soit au total 256 stations et gares parisiennes.

Retrouvez ici les 256 gares et stations

Faciliter les démarches des victimes et le travail de la police

Ce service, imaginé spécifiquement pour les touristes, vise à faciliter et accélérer les démarches des victimes, alors même que le fait de se déplacer dans un commissariat peut parfois paraître dissuasif pour des raisons de temps et d’organisation. En obtenant immédiatement une copie du dépôt de plainte, justifiant du préjudice subi, les victimes pourront ainsi engager très rapidement leurs démarches auprès des assurances et, le cas échéant, des services de leur administration de référence.

Le dépôt de plainte sur le réseau RATP permettra également un gain de temps important aux services de police, les victimes conservant toutefois la possibilité, si elles le souhaitent, d’effectuer leur déposition directement auprès du commissariat ou de la brigade de gendarmerie de leur choix.