Services
Le groupe RATP annonce sa prise de participation dans Communauto Paris
Le groupe RATP investit dans la filiale parisienne de Communauto, acteur historique de l’autopartage, via sa toute nouvelle filiale dédiée à l’investissement dans les startup, créé en février 2017, RATP Capital Innovation.

Cette 1ère prise de participation marque la volonté du groupe RATP de renforcer ses liens avec les start-up pour favoriser l’innovation et le développement de nouveaux services. Il s'agit avant tout pour l'entreprise de répondre aux nouveaux besoins, tant des voyageurs que des collectivités, alors que le marché de la mobilité est en pleine évolution.

Nouvelle forme de mobilité durable, l'autopartage en boucle propose une alternative crédible à la voiture individuelle et complémentaire des offres traditionnelles de transport en commun.

Mettant à disposition des abonnés ses véhicules accessibles dans les stationnements réservés, l'autopartage améliore par ailleurs la qualité de vie en ville en réduisant la congestion automobile et libérant de l'espace public jusqu’ici dédié au stationnement.

Pour Elisabeth Borne, Présidente directrice-générale du groupe RATP, « Cette prise de participation nous permet d'ajouter l’autopartage, un mode promis à un bel avenir, à notre palette de services. Depuis 2012, Communauto a fait découvrir aux Parisiens les vertus de l'autopartage en boucle et souhaite désormais étendre ses services à l'échelle régionale. Le Groupe RATP est fier de l'accompagner dans cette nouvelle étape de son développement. »

L’Ile-de-France, territoire historique du groupe RATP, est particulièrement propice au développement de l’autopartage compte tenu de la densité de population et du niveau exceptionnel de l’offre de transport en commun.

Pour Benoît Robert, Président directeur-général de Communauto, « Cette association représente un jalon important. Dans tous les marchés où nous sommes présents, nous avons toujours souhaité intégrer notre offre à celle des transports publics dans le but de créer des synergies entre les deux services. Ceci souligne un changement de paradigme. Notre objectif commun : remplacer le plus grand nombre de voitures personnelles possible par des services de mobilités de qualité. »