Services

Les grilles horaires des lignes A, J et L font leurs révolutions

Dans le cadre de la Révolution des transports, Valérie Pécresse a demandé à la RATP et SNCF Transilien de tout mettre en oeuvre pour améliorer de manière immédiate la vie quotidienne des usagers des lignes A, J et L.

Le STIF et les opérateurs ont travaillé, avec les élus et les associations d’usagers, pour mettre en place au cours des deux prochaines années des mesures d’organisation permettant d’améliorer sensiblement la ponctualité sur ces lignes, comme la mise en place de nouvelles grilles horaires plus robustes, plus lisibles et avec une desserte simplifiée, le déploiement de brigades de cyno-détection, ou encore la création d’un poste de commandement unique (SNCF et RATP) sur la ligne A.
Ces mesures organisationnelles, ont été adoptées par le Conseil du STIF du 22 mars 2017, sous la présidence de Valérie Pécresse.

Adapter les grilles horaires à la réalité du terrain

A partir de mi-décembre 2017, de nouvelles grilles horaires pour les lignes A, J (de Paris vers Mantes la Jolie et Gisors) et L (Paris vers Cergy) permettront d’améliorer la ponctualité de ces lignes qui connaissent d’importantes difficultés. Les horaires de ces lignes ont été fixés il y a plus de 20 ans, et ne sont plus adaptés face à la hausse du trafic liée aux grandes évolutions démographiques qu’a connu l’Ile-de-France. Par exemple, en grande couronne la ligne A a connu une augmentation de trafic de plus de 50% en 10 ans à Marne-la-Vallée et même 140% entre Torcy et Marne-la-Vallée.
Face à l’urgence de ces situations, le STIF avec la RATP, SNCF Transilien*, les élus et les associations d’usagers ont co-construit dans un délai très court (11 mois) de nouvelles grilles horaires pour ces trois lignes permettant d’offrir aux voyageurs une offre à la fois plus réaliste et plus sûre. Le même dispositif a été mis en place sur la partie sud de la ligne L et a permis à la SNCF de gagner 7 points de ponctualité supplémentaire.

  • Les dessertes seront plus lisibles et des nouveaux trajets sans correspondance seront possibles grâce à une quasi-systématisation des trains omnibus permettant de mieux répondre à l’évolution des besoins des voyageurs.
  • Des arrêts plus fréquents sur la journée avec l’objectif d’assurer aux voyageurs de monter dans le train prévu. Par exemple sur la branche Cergy, un train doit passer en théorie toutes les 10 minutes. Dans les faits, il arrive toutes les 13 minutes. Avec les nouveaux horaires, les trains passeront toutes les 12 minutes.
  • Les opérateurs estiment qu’environ 40 % des incidents actuels pourront être corrigés sur les lignes A et L Nord.

Une mobilisation des opérateurs pour répondre aux exigences des voyageurs et du STIF

Le RER A est la ligne la plus fréquentée d’Europe avec un trafic quotidien de 1,2 million de voyageurs. Elle est co-exploitée par la RATP (90% des voyageurs) et par SNCF Transilien sur les branches de Cergy et de Poissy. La ligne partage une partie de ses voies avec la ligne L Nord entre Paris Saint- Lazare et Cergy, représentant 130 000 voyageurs quotidiens. La ligne « J Nord » quant à elle s’étend de Paris Saint-Lazare à Conflans-Sainte Honorine, pour se séparer ensuite en deux branches : Mantes-la-Jolie et Gisors. 110 000 voyageurs quotidiens l’empruntent, dont plus de 70% sur la partie Paris St Lazare – Conflans-Sainte Honorine, 14% sur la branche de Mantes-la-Jolie et 13 % sur Pontoise / Gisors.
La hausse du trafic (plus de 20% en 10 ans sur l’ensemble de la ligne A) et des grilles horaires complexes laissant trop peu de marge aux exploitants (il n’y a que 10 secondes de marge entre
chaque train sur les 109Km de la ligne A) ont conduit à une forte dégradation de la qualité de service sur les lignes A, J et L.
Sur la ligne A, le taux de ponctualité est d’environ 84% et de 83 % sur la ligne L Nord. Sur la ligne J, si la ponctualité est de l’ordre de 88% pour l’ensemble de la ligne, les retards sont plus marqués sur les branches de Mantes et Gisors avec environ 75% de ponctualité en heures de pointe. Ceci sans compter les 10 à 15% de trains supprimés chaque mois.

Des investissements à moyens et longs termes

Le STIF, SNCF Transilien et la RATP ont décidé de mettre tous les moyens en oeuvre pour améliorer les conditions de transport sur les lignes A, J et L le plus rapidement possible et durablement. Ainsi, au-delà des mesures engagées sur les grilles horaires, les grands projets d’investissements se
poursuivent :

  • Programme de régénération du Réseau par SNCF Réseau en cours, pour rattraper les 30 ans de sous-investissements.
  • Sur le RER A :
  1. La RATP et SNCF mettront en place un centre de commandement unique (CCU) dès le mois de décembre 2018. Ce principe d’unité de lieu pour les prises de décisions et la centralisation de l’information voyageur a fait ses preuves sur la ligne B également co-exploitée par les deux entreprises.
  2. La mise en place du pilotage automatique des rames dans le tronçon central en 2018 (et extension SACEM en 2022)
  3. La création d’une 4ème voie à Cergy fin 2018
  • Prolongement du RER E à l’Ouest en 2024, qui désaturera de 15% le RER A enter Auber et La Défense.

Par ailleurs, ces lignes sont ou seront totalement équipées de trains neufs conformément à la
stratégie du STIF pour le renouvellement du matériel roulant d'ici 2021 :

  • La ligne A est entièrement équipée de trains neufs à deux étages (+30 % de capacité)
  • La ligne L Nord et J Nord seront équipées à 100 % de trains neufs en 2021
*STIF, RATP et SNCF Transilien pour la refonte du RER A / LNord et STIF et SNCF Transilien pour la refonte J Nord

Vos contacts presse

STIF : Sébastien Mabille – [email protected] - 01 47 53 28 42
SNCF : Ghislaine Collinet - [email protected] - 01 85 56 50 26
RATP : Service de presse – [email protected] - 01 58 78 37 37