Services

Un Plan spécifique dédié à la propreté pour le réseau opéré par la RATP

Le 16 octobre 2018, Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France et d’Île-de-France Mobilités (IDFM), et Catherine Guillouard, Présidente-directrice générale du groupe RATP, ont présenté à la station Jaurès un Plan spécifique en faveur de la propreté du réseau opéré par la RATP afin de déployer de nouvelles actions : doublement du nombre de toilettes dans les stations, « nudge » pour inciter au changement de comportement, traitement des odeurs, nettoyage approfondi des stations, renforcement de la présence des agents de nettoyage dans les espaces en journée et signalements des problèmes de propreté par les voyageurs sur appli mobile. Ce plan est doté d’un budget de 2 millions d’euros en 2018 et 5 millions d’euros par an entre 2019 et 2021. Ce plan vient en plus des 85 millions d’euros qu’Île-de-France Mobilités attribue contractuellement chaque année à la RATP pour améliorer le confort et le ressenti des voyageurs.

J’ai souhaité un plan spécifique dédié à la propreté pour le réseau opéré par la RATP, car la propreté est une attente très forte et légitime des Franciliens. Elle contribue fortement au confort et au ressenti des voyageurs. Nous devons neutraliser les odeurs persistantes, les souillures générées par les personnes négligentes. Il est indispensable que les équipes de nettoyage passent plus souvent durant la journée et pas seulement après la fermeture du réseau. Toutes les méthodes incitatives doivent également être utilisées : nudge, application numérique… De cette manière, les voyageurs pourront signaler facilement une rame ou un quai qui ne sont pas dignes de les accueillir. C’est essentiel pour que les choses changent

Valérie Pécresse
Présidente de la Région Île-de-France et d’Île-de-France Mobilités

Avec 12 millions de voyageurs quotidiens sur ses différents modes de transport, et un budget annuel de 85 millions d’euros, la RATP fait de la propreté de ses espaces une priorité. C’est dans cette volonté de satisfaire toujours davantage ses voyageurs que la RATP, avec le soutien d’Ile-de-France Mobilités, expérimente de nouvelles solutions innovantes qui renforcent le dispositif existant. En 2019, la préparation du renouvellement du marché propreté, nous permettra d’imaginer de nouvelles solutions avec toujours l’objectif d’améliorer le ressenti de nos voyageurs

Catherine Guillouard
Présidente-directrice générale du groupe RATP

Tous les jours, ce sont 1000 agents de nettoyage qui sont mobilisés pour le maintien en propreté des 368 stations et gares de métro et de RER du réseau opéré par la RATP représentant 1,3 million de m2 de surface totale à nettoyer, sans oublier l’ensemble   du matériel roulant (1000 trains de métro et RER , 4700 bus et 232 tramways). En parallèle, 5 300 agents de gares et stations assurent un contrôle quotidien des lieux en signalant les points à traiter.

Pour améliorer la propreté dans les transports franciliens, Île-de-France Mobilités et la RATP ont repensé le nettoyage au travers de nouveaux produits, d’une nouvelle organisation, de l’installation de toilettes dans les stations, et d’innovations répondant au mieux aux attentes des clients.

Parmi elles, Île-de-France Mobilités et la RATP souhaitent encourager les voyageurs à adopter des comportements vertueux vis-à-vis des espaces du réseau opéré par la RATP. C’est l’objectif du nouveau dispositif d’affichage « nudge », système d’incitation encourageant à adopter un meilleur comportement en matière de propreté, qui est testé dans quatre lieux depuis le mois d’août 2018 : métro Bonne nouvelle (ligne 9), métro Gabriel Péri (ligne 13), métro Jaurès (ligne 2, 5 et 7) et la gare de Chessy Marne-la-Vallée (RER A). Le nudge sera étendu à partir de début 2019 dans 30 à 40 stations supplémentaires ainsi que dans les grandes gares parisiennes.

En plus du nettoyage quotidien, la RATP réalise avec le financement d’Ile-de-France Mobilités, une dizaine d’opérations « Coup de propre » chaque année afin d’apporter une rénovation complète des stations et gares. Ces actions ponctuelles de grande ampleur permettront de traiter les petites infiltrations et concrétions, de réparer les carrelages endommagés, de nettoyer les rigoles et les escaliers mécaniques, de rénover les peintures sur les plafonds et les voûtes. En parallèle, des actions de nettoyage approfondis sont réalisées dans 15 à 20 stations supplémentaires par an.  

Actuellement, il existe 48 toilettes sur le réseau RATP dont 16 sur le réseau de métro et 32 sur le réseau RER. Valérie Pécresse, a demandé à porter à 100 le nombre de toilettes sur l’ensemble du réseau opéré par la RATP. Une étude a été lancée pour déterminer la localisation précise de ces nouvelles toilettes.

Les voyageurs pourront aussi faire des signalements de problème de propreté via une nouvelle fonctionnalité sur l’appli mobile RATP. Ils pourront ainsi signaler les problèmes de propreté en joignant une photo à leur signalement.

Par ailleurs, un système de neutralisation des mauvaises odeurs en cours d’expérimentation dans quelques stations sera étendu à 18 gares et stations avant fin 2018 puis à 30 lieux supplémentaires entre 2019 et 2021.

D’autres expérimentations (cryogénie, balayeuse autonome) sont en cours et pourraient être déployées plus massivement si les résultats s’avèrent satisfaisants.