Tramway

La RATP lance une campagne de prévention des comportements à risque pour le tramway

Avec 1,1 million de voyageurs transportés chaque jour sur 7 lignes de tramway en Ile-de-France, la RATP, 3ème réseau de tramway en Europe, fait de la sécurité un enjeu prioritaire. Pour cela, outre les nombreuses actions de sensibilisation menées depuis des années, la RATP lance le 7 octobre la campagne « Croisez son regard, pas sa route». Objectif : sensibiliser les usagers de la voirie (véhicules, piétons, vélos, trottinettes) et les voyageurs au respect de la signalétique particulière du tramway (feux, panneaux, voyants…) et aux comportements à adopter aux abords des voies.

« Croisez son regard, pas sa route »

La RATP déplore en moyenne 200 collisions par an avec d’autres usagers de la voirie sur son réseau de tramway en Ile-de-France. En 2018, 163 personnes dont 98% de blessés légers ont été impactées par ces collisions. Aucun décès n’est heureusement à déplorer. Les chiffres, bien qu’en dessous de la moyenne nationale (1,73 accident pour 100 000 kms sur le réseau RATP en 2018 contre 1,91 en moyenne nationale), n’en restent pas moins trop élevés. Ces accidents – causés en majorité par un manque d’attention des automobilistes, des deux-roues ou encore des piétons, et un non-respect de la signalisation – pourraient être évités si chacun était sensibilisé aux bons comportements à adopter aux abords des voies.

n


« Soyez toujours vigilant, le tramway est silencieux et reste prioritaire », « respectez la signalisation liée au tramway », « la circulation, le stationnement et les livraisons sont interdits sur la plateforme », « regardez avant de traverser la plateforme »… La campagne de communication de la RATP, élaborée en collaboration avec l’agence Havas, décline un « code du tramway » pour tous, enjoignant les usagers de la voirie à respecter ces bonnes pratiques pour un meilleur partage de l’environnement proche du tramway.


Ce « code du tramway » rappelle également les grands principes de signalisation à suivre par les usagers de la voirie aux abords d’une ligne de tramway.

l


En rappelant qu’un tramway de 50 tonnes en action opère un freinage sur au minimum 20 mètres, la campagne rappelle que les comportements à risques (manque de vigilance, non-respect de la priorité, empiétement sur la voie du tramway, changement brusque de direction…) mettent en danger le piéton, l’automobiliste, le deux-roues, les voyageurs et le conducteur de tramway.

La solution : responsabiliser les usagers en les incitant à être plus attentifs, « un regard suffit pour l’éviter » rappelle la campagne.

En plus d’être un sujet de sécurité pour tous, ces collisions génèrent un ralentissement, un défaut de régularité de la ligne, voire une coupure de trafic avec des conséquences pour l’ensemble des voyageurs.

 

D’importants efforts de sensibilisation pour un mode en fort développement en Ile-de-France

Aujourd’hui ce mode de transport, véritable vitrine de modernité des villes, constitue un axe majeur de développement. Dans ce contexte de création et de prolongement de lignes de tramway (T1, T3b, T7 et T8), il est essentiel de travailler en profondeur sur l’intégration du tramway dans l’environnement urbain et au respect de ses règles par tous.


Le tramway, qui concilie haute technologie et mobilité durable, est un important levier de recomposition et de développement de la ville et d’amélioration de la qualité de vie des habitants. C’est pourquoi la qualité de service et la satisfaction des voyageurs sont une priorité. Ainsi, la RATP mène, depuis plus de 25 ans (période où est apparu le tramway en Ile-de-France), des opérations de prévention (visites de terrain, documentation, interventions…) dans les écoles et auprès des riverains. Ces opérations ont contribué à réduire les accidents de 20% et le nombre de victimes de 30% entre 2015 et 2018.


Les conducteurs du tramway sont quant à eux formés au strict respect de la réglementation et  à une conduite en toute sécurité. A ce titre, outre la formation qui leur est dispensée en amont de leur prise de fonction, ils sont sensibilisés chaque année, via une formation axée sur la vigilance. Cette formation revient sur l’attention à porter à l’environnement (autres usagers de la voirie notamment), l’anticipation du danger, l’adaptation de la vitesse, notamment en fonction de la visibilité, de manière à pouvoir s'arrêter en cas de présence d'un obstacle sur la voie, à la gestion du freinage d’urgence…

 

La campagne

Le dispositif de la campagne, qui débute le 7 octobre et s’étend jusqu’au 20 octobre, prévoit :

  • de l’affichage : numeriflash 23 écrans à la Défense : du 7 au 13 octobre / panneaux déroulants: 118 faces du 7 au 15 octobre en station de tram avec une nouveauté : 20 affichages « lenticulaires », avec les yeux du tramway qui bougent quand on passe devant l’affiche, une première pour une campagne annonceur / A4 dans les rames
  • des annonces sonores en station pour sensibiliser les voyageurs ;
  • un volet digital : relais de l’opération de sensibilisation en story sur instragram avec du contenu ludique participatif « invente ton tram », posts sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter, un quizz signalisation à vocation pédagogique sur Twitter;
  • une opération de terrain menée par des agents pour sensibiliser les voyageurs. Au programme : distribution de flyers sur le code du tramway (pédagogie sur la signalétique) et de goodies. Au total, 6 interventions sont prévues sur l’ensemble du réseau tramway au cours des 2 semaines de sensibilisation.
  • le « détournement » de la dernière de couverture du quotidien Le Parisien ce 7 octobre.

 

AMY, une appli mobile pour alerter les piétons à l’approche d’un bus ou d’un tramway

Les collisions avec les piétons sont relativement peu nombreuses mais demeurent un enjeu principal de sécurité sur le réseau tramway, du fait de l’inattention constatée d’une partie de ces derniers, provoquée le plus souvent par l’usage du smartphone en marchante. C’est pour y remédier que la RATP a développé une solution digitale et innovante nommée AMY, qui vise à améliorer et à sécuriser la cohabitation entre les piétons et les tramways.


L’application permet, par le biais d’ultrasons, d’envoyer des alertes sur les smartphones des piétons afin de les prévenir de l’arrivée imminente d’un tramway lors de la traversée d’un passage piéton. Les signaux d’alerte reçus sont multiples et sont conçus pour s’adapter aux piétons utilisant des casques ou écouteurs : baisse du volume sonore de la musique, retentissement amplifié du gong du bus ou du tramway, vibration et alerte visuelle sur le smartphone.


Après l’avoir testée sur le réseau de bus Trans-Val-de-Marne, la RATP vient de lancer une expérimentation de la solution sur la ligne T8.

 

Quelques chiffres sur le réseau de tramway exploité par la RATP en Île-de-France

  • 7 lignes (T1, T2, T3 a et b, T5, T6, T7 et T8)
  • 302 millions de voyages par an (soit près de 30% des voyages nationaux sur le mode)
  • 100 km de réseau interconnecté avec les lignes de métro, RER et Transilien
  • 183 stations
  • 1 000 conducteurs
  • 9 sites de maintenance et de remisage