Transport

Covid-19 : les actions et les thèmes de travail de la RATP en vue de son plan de déconfinement

Depuis le début de cette crise sanitaire exceptionnelle, le groupe RATP n’a eu de cesse de s’adapter et d’innover. À l’heure où le pays s’apprête à amorcer son déconfinement, l’entreprise revient sur les mesures de protection mises en place durant ces près de deux mois. Des mesures fortes, visant à répondre à un double enjeu : celui du maintien d’un niveau de service suffisant pour permettre aux fonctions vitales de notre pays de se rendre au travail ; celui de l’exigence sanitaire qu’impose cette période inédite.

En vue de la levée du confinement envisagée le 11 mai, la RATP a pris acte de l’objectif posé par le Gouvernement de distanciation sociale dans les transports, en plus de l’obligation du port du masques pour les voyageurs, pendant une période d’au moins 3 semaines après le 11 mai.
Afin de répondre au mieux à ces exigences, la RATP s’est penchée sur les différentes mesures à mettre en place, en lien étroit et quotidien avec l’État, la Région et les autres opérateurs de transport.

Pour les voyageurs, des solutions de régulation des flux vont être proposées

Sur un réseau qui en temps normal produit 12 millions de voyages par jour, le respect de la distanciation sociale, en particulier aux heures de pointe, n’est possible que si les flux de voyageurs sont limités drastiquement sur l’ensemble des lignes.

Pour y parvenir :

  • Un plan de transport adapté sera présenté cette semaine, avec un objectif global de 70 % de l’offre le 11 mai. Le travail est en cours afin de l'adapter à l’objectif de distanciation sociale ;
  • La RATP a lancé une réflexion sur un système de contrôle des flux aux accès du réseau ;
  • Un plan de marquage au sol est également prévu : cela concerne notamment les grandes gares et les pôles multimodaux avec des marquages près des guichets, dans les couloirs de correspondance et sur les quais ;
  • Des marquages par « nudge », ou stickage, permettront quant à eux d’espacer les voyageurs sur les sièges des quais des stations et gares et dans les rames est également en cours de pose ;
  • Des annonces sonores seront par ailleurs diffusées dans les stations, gares et rames pour faire respecter la distanciation et rappeler les gestes barrières.

La RATP compte sur la responsabilité et le civisme de chacun, et appelle à l’étalement des heures d’arrivée et départ sur le lieu de travail, et au maintien au maximum du télétravail, afin de ne pas congestionner les transports publics à compter du 11 mai.

Les processus de nettoyage désinfectant sont par ailleurs renforcés

Depuis près de deux mois, les équipes RATP sont mobilisées, sur le terrain, pour s’assurer du bon nettoyage et de la bonne désinfection des espaces et des matériels.

Tous les jours, ce sont 1700 agents (soit + 30 %) qui sont mobilisés et apportent un soin particulier aux zones de contact auxquelles sont sensibles les voyageurs (barres de maintien, mécanismes d’ouverture de porte, ligne de péages, appareil distributeur, main courante des escaliers et escalators, etc.).

Deux centres bus testent en ce moment un processus de nettoyage par nébulisation (procédé de vaporisation de gouttes de produit virucide de 20 microns environ).

Rappel des mesures prises proactivement par la RATP durant la période de confinement

Les mesures précitées viennent compléter un ensemble de solutions concrètes mises en place par la RATP dès le début de cette crise sanitaire inédite.

Parmi ces solutions :

  • Depuis le 7 avril des masques chirurgicaux sont distribués aux agents concourant à l’exploitation et à la maintenance du réseau RATP ;
  • Les postes de travail des conducteurs sont nettoyés avec des produits virucides avant chaque prise de service ;
  • Afin de communiquer aux voyageurs les mesures d’hygiène et de distanciation sociale, dites « mesures barrières », des affiches d’information du Gouvernement sont déployées partout sur le réseau. Des messages sonores le sont également.


Plus spécifiquement, des mesures ont été mises en place pour protéger les agents conduisant des bus (plus directement en contact avec le public) :

  • Les conducteurs roulent ainsi avec la vitre anti-agression relevée et la demi-porte avant fermée ;  
  • La montée/descente des voyageurs se fait par ailleurs uniquement par l’arrière ;
  • Des dispositifs de séparation entre les voyageurs et les conducteurs sont mis en place afin de garantir une distance d’au moins un mètre ;
  • La vente de tickets à bord a été suspendue. Elle peut désormais se faire par SMS ;
  • Les bus s’arrêtent systématiquement à tous les points d’arrêts et ouvrent toutes leurs portes afin d’éviter aux voyageurs d’appuyer sur les boutons de demandes d’arrêts, y compris les boutons d’ouverture de porte sur les bus articulés ;
  • Les conducteurs gardent le même bus tout au long de leur journée de travail ;
  • Un système “dépôt / dépôt” est mis en place : les conducteurs quittent leur dépôt avec un bus et terminent leur service avec ce même bus, sans changement de conducteur. Ce qui limite les interactions entre agents ;
  • Le temps de pause au terminus est allongé afin de permettre au conducteur de se laver les mains.