Pour la planète et la ville
Réduire les nuisances sonores et vibratoires
Pour diminuer les nuisances sonores et vibratoires, nous menons une série d'actions, de la réduction du bruit à la source à la mise en place de solutions curatives, en passant par un dialogue constant avec les parties-prenantes, des projets de recherche et de la prévention.

Nous avons recensé les points noirs du bruit de nos 143 km de tronçons aériens (métro, RER, tramway et Orlyval), ce qui nous a permis de prendre les mesures suivantes :

  • remplacement des matériels roulants sur la ligne 5 avec des roues insonorisées ;

  • isolation acoustique des façades ;

  • mise en place d'écrans acoustiques.

Notre objectif : résorber tous ces points noirs d'ici 2020 !

Pour chaque modernisation du matériel roulant ou transfert d’un matériel roulant d’une ligne à une autre, nous renforçons nos exigences sur les niveaux sonores intérieur et extérieur. Nous nous imposons un objectif de réduction de l’ordre de 2 à 3 dB(A). A défaut, nous quantifions les impacts pour identifier des solutions préventives afin de ne pas dégrader les solutions initiales.

Le bruit de roulement provient du contact pneu-chaussée ou roue-rail. Sa réduction passe par une maintenance optimisée des infrastructures et des matériels roulants :

  • diminution de la rugosité du rail et/ou des roues, et/ou augmentation du taux de décroissance de l’énergie dans le rail pour les matériels ferrés ;

  • diminution des irrégularités de surface des pneumatiques et de la bande de roulement pour les matériels pneus.

Le Chiffre

3,5
M€
sont investis chaque année en opérations de meulage, fraisage, pose d’antivibratile... pour réduire le bruit de roulement sur notre réseau.

Pour éliminer le crissement au freinage, nous avons adapté nos équipements.

Les sabots de frein en bois, qui ne génèrent pas de bruit de crissement au freinage, ont été conservés sur les rames des lignes 6, 10, 11 et 12. En revanche, un bruit de crissement est perceptible sur les rames équipées de systèmes de freinage en matériau composite (lignes 1, 4 et 14 du métro, métros de dernière génération et RER). Avec nos constructeurs, nous recherchons donc des solutions satisfaisantes pour ces matériels : modification de la fixation des semelles, homologation de nouvelles semelles, ou encore utilisation du freinage électrique au lieu du freinage mécanique.

Engagements Développement durable Innovation