Daily life

Un jour, une station : Montparnasse-Bienvenüe, hommage au père du métro

A la croisée de quatre lignes de métro, découvrez les coulisses de la station Montparnasse-Bienvenüe. Un lieu chargé d’histoire depuis ses origines. 

Lieux d’arrivées et de départs, la gare Montparnasse et les stations de métro alentours connaissent bien des histoires personnelles, mais aussi des opérations urbanistiques de grande envergure. Et ce, depuis l’année 1852, date de la construction de la première gare Montparnasse de style néoclassique.

montparnasse

Dans cette partie du 14ème arrondissement annexée à Paris en 1860, une colline constituée de gravats déposés depuis des lustres, est appelée avec humour par les étudiants du 17ème siècle, le Mont Parnasse, résidence des dieux grecs de la mythologie. Situé à proximité des Beaux-Arts, ce quartier offre des ateliers aux loyers modérés (La Ruche). Au début du 20ème siècle, près de 1500 élèves fréquentent ces lieux, supplantant peu à peu le quartier de Montmartre. Les artistes de tous pays s’y installent après la Guerre de 1914. Il devient alors un des hauts lieux de l’Art moderne.

Pour bien comprendre l’actuelle configuration de la station de métro Montparnasse-Bienvenüe, il faut remonter aux origines de la gare ferroviaire. Si celle que nous connaissons aujourd’hui ne ressemble en rien à celle de 1852, c’est pour la bonne raison que cette première gare n’existe plus. A sa place, trône en effet un espace commercial et la fameuse Tour Montparnasse.  

La raison de cette disparition tient pour partie à l’accroissement exponentiel de l’usage du train. Dans les années 1930, le trafic ferroviaire s’étend au point qu’il devient vite nécessaire de créer une seconde gare, en extension à la gare historique, plus au sud au niveau de la place Bienvenüe, nommée « gare du Maine » (construite cette fois dans le style Art déco en vogue à l’époque). Cette dernière est destinée aux grandes lignes, tandis que l’ancienne gare, trop petite, est, elle, réservée au trafic de banlieue. 

Dans les années 1960, une opération d’urbanisme de vaste envergure appelée « Maine-Montparnasse » voit une reconfiguration totale du secteur. L’ancienne et première gare dédiée aux lignes de banlieue est dès lors complètement rasée pour faire place à des immeubles de grande hauteur, le plus célèbre étant la Tour Montparnasse (210 mètres). La gare que nous connaissons actuellement est construite à cette époque sur l’emplacement de la gare du Maine et regroupe l’ensemble des lignes province / banlieue.

Quai de la station en construction, 1936 - RATP
Entrée de la station Bienvenüe, 1937 - RATP
Tour Montparnasse, 2000 - Didier Dupuy - RATP

En sous-sol, la station de métro « Montparnasse-Bienvenüe » est à l’origine composée de deux stations bien distinctes :  

La station « Avenue du Maine » mise en service le 24 avril 1906 sur la ligne 6 est située sous la place du Maine. A l’instar de la place du même nom, la station est rebaptisée « Bienvenüe » en 1933 sur décision du Conseil Municipal de Paris. Le choix de cette place honore la mémoire du père du métropolitain, Fulgence Bienvenüe (1852-1936) ayant débarqué de sa Bretagne natale à Paris par la gare Montparnasse, pour y commencer une carrière longue et fructueuse pour la Ville de Paris. Il est alors chargé des travaux d’adduction d’eau et en 1896, il établit l’avant-projet du chemin de fer métropolitain. Nommé inspecteur général de la capitale, on lui en confie la direction des travaux jusqu’à sa retraite en 1932. Un buste de Fulgence Bienvenüe est d’ailleurs exposé dans la salle de distribution de la ligne 4.  

La station « Gare Montparnasse » est mise en service le 9 janvier 1910 sur la ligne 4 et le 5 novembre 1910 sur la ligne 12. Cette station, située au niveau de la rue de Rennes à l’emplacement de la toute première gare Montparnasse (1852), est destinée à desservir cette gare désormais disparue.

montparnasse

La mise en service de la ligne 14 le 21 janvier 1937, oui, vous avez bien lu, (il s’agit en fait de la future et actuelle ligne 13) entre Porte de Vanves et Bienvenüe rend nécessaire la construction d’un couloir de correspondance reliant les deux stations. Jusqu’alors, aucune liaison n’existe entre la station Bienvenüe et la station Gare Montparnasse. Et c’est en 1942 qu’elles fusionnent finalement sous le nom de « Montparnasse-Bienvenüe ». 

Heureuse analyse, le couloir qui relie les deux stations d’origine est, dès 1937, construit avec une largeur suffisante pour recevoir un trottoir roulant. Une installation qui n’est pourtant mise en place que bien plus tard en 1968, pour améliorer la correspondance entre les lignes du métro mais aussi pour faciliter l’accès à la nouvelle gare. Ainsi, les deux groupes de stations sont reliés par un couloir large de 10 mètres, comprenant trois trottoirs roulants de 185 mètres.  

Depuis les célébrations du Centenaire du métro en 2000, ce long couloir reçoit régulièrement des interventions culturelles réalisées avec divers partenaires.  

Couloir de correspondances - Montparnasse, 1969 - RATP
Couloir culturel - RATP
Couloir culturel - RATP
Couloir culturel - RATP
Patrimoine