Que faites-vous pour lutter contre la fraude ?

La fraude constitue, en effet, un problème particulièrement aigu dans tous les transports en commun d'Île-de-France. C’est pourquoi nous maintenons constamment nos effectifs de contrôle et multiplions les actions répressives avec le concours des forces de police spécialisées.

La fraude est désormais en baisse dans le métro et le RER ; elle est stabilisée dans les bus. A titre indicatif, le taux de fraude dans le métro, qui était de 7,1 % en 1991, a été ramené à 3,9 % en 2005. Ces résultats restent cependant insuffisants ; l'effort entrepris doit aussi porter sur les actions renforcées des équipes de terrain, sur la mise en place de nouvelles technologies concernant les péages, ou sur la création de titres adaptés à toutes les catégories de voyageurs.