Daily life

Le saviez-vous ? Le métro aérien

Le saviez-vous ? Le réseau parisien compte 26 stations de métro aériennes, dont les plus emblématiques se situent sur les lignes 2 et 6. La construction du métro aérien est liée aux difficultés de passer sous la Seine, mais aussi aux contraintes de franchissement des voies ferrées des gares parisiennes.

La ligne 2 comporte 4 stations aériennes sur 2 kilomètres. Les quais sont bordés de parois vitrées et sont protégés par une marquise soutenue par une charpente métallique ajourée sans piliers, véritable prouesse architecturale qui révèle l’élégance légère et lumineuse des stations aériennes de la ligne 2. L’entrée se fait par un escalier central qui se dédouble en deux travées protégées par des verrières pour accéder à chaque quai. Les parois extérieures en pierre sont ornementées de guirlandes en bas-relief. 


Conçu par l’architecte Jean Camille Formigé, l’ouvrage aérien de la ligne 2, construit en 1902-1903, associe à une structure métallique la brique et la pierre taillée, dans une évocation de l’architecture des grandes gares. Les viaducs sont composés de poutres en fonte de fer, soutenues par des piliers en pierre, qui supportent le tablier métallique sur lequel reposent les voies du métro. Aux quatre coins des stations, des piliers ornementaux sont décorés de guirlandes et de cornes d’abondance et sont frappés alternativement des armes de la Ville de Paris ou du globe terrestre. 
 

ligne 2

La ligne 6 parcours plus de 6 kilomètres en aérien, desservant ainsi 13 stations. Ces dernières se différencient sensiblement de celles de la ligne 2. Les parois des quais sont en brique colorée composant, en partie extérieure, des décors géométriques et une verrière unique protège la plupart des stations. L’entrée se fait sous le viaduc par un vaste escalier central qui se divise en deux parties vitrées donnant accès à chaque quai.

Construite entre 1903 et 1909, la ligne 6 aérienne offre des panoramas exceptionnels sur la capitale et ses monuments. A l’instar de la ligne 2, son ouvrage associe à une structure métallique la brique et la pierre taillée, dans une évocation de l’architecture des grandes gares. Les viaducs sont composés de poutres en fonte de fer, soutenues par des piliers en pierre, qui supportent le tablier métallique sur lequel reposent les voies du métro. Aux quatre coins des stations, des piliers ornementaux sont décorés de guirlandes et de cornes d’abondance et sont frappés alternativement des armes de la Ville de Paris ou du globe terrestre. 
 

ligne 6

La ligne 6 franchit la Seine en aérien entre les stations Passy et Bir-Hakeim, grâce au viaduc de Passy. Construit de 1903 à 1905, il mesure 237 mètres de long et s’appuie sur l’île aux Cygnes. Photographié sous tous les angles, et symbole de la capitale, le viaduc de Passy offre de très belles vues de Paris : La Tour Eiffel surplombant la Seine, le Trocadéro, le Grand Palais, Les Invalides, et le Sacré-Cœur. 

D’une architecture exceptionnelle, cet ouvrage d’art à deux niveaux permet aux voitures et piétons d’emprunter le pont routier qui supporte le viaduc du métropolitain, constitué d’un tablier métallique sur lequel sont posées les voies du métro. Ce tablier est soutenu par deux rangées de fines colonnades en acier hautes de 6,90 mètres, qui offrent une magnifique perspective et révèlent la finesse et l’élégance du viaduc de Passy, inscrit à l’inventaire des Monuments historiques depuis 1986. 
 

Viaduc de Passy