Au quotidien

Au cœur des ateliers de La Villette

Nous vous proposons d’en savoir un peu plus sur les coulisses de l’entreprise, en plongeant à la découverte d’un atelier pas comme les autres… Créés en 1910, les ateliers de la Villette s’étendent sur plus de sept hectares, entre les villes de Paris et d’Aubervilliers.

Sur place : une forge, des ateliers de menuiserie, d’ajustage, de fraisage et un hall de fabrication. Les équipes en charge de la maintenance de la voie travaillent jour et nuit sur ce site industriel. De la fabrication des appareils de voie à l’entretien et la maintenance, en passant par la formation de convois et le chargement des trains de travaux, les missions y sont variées. Elles visent à assurer la disponibilité des installations des réseaux ferroviaires pour le métro, le RER et le tramway, tout en garantissant la sécurité des infrastructures. Immersion dans un atelier pas comme les autres !

La Villette

Vous avez dit appareil de voie ?

Un appareil de voie, c’est un aiguillage composé d’une lame d’aiguille appliquée sur un contre-rail qui permet d’assurer les bifurcations et les croisements d’itinéraires. Les équipes de la Villette fabriquent les appareils nécessaires à la maintenance du réseau ou au prolongement de lignes. La matière première ? Des rails de 18 mètres de long pesant chacun près d’une tonne.

Technologie à la pointe
Fraiseuses, presses, pré-entailleuse, etc. sont nécessaires pour façonner rails et traverses. Dernière acquisition en date : une fraiseuse à commande  numérique « dernier cri ». Piloté par ordinateur et équipé de caméras de contrôle, ce colosse de plusieurs tonnes usine le rail de la façon la plus précise qui soit. 

Le saviez-vous ?

52 kg
C'est le poids d'un mètre de rail standard de métro

Un travail d’orfèvre

Ici, pas d’appareil de voie standard. Chacun d’entre eux est fabriqué en fonction de la géométrie du réseau, dans le respect des plans transmis par les bureaux d’études en interne. Les appareils sont réglés au millimètre près, grâce aux équipements de contrôle métrologiques. Un seul maître mot : la précision, gage de sécurité des infrastructures.

Un puzzle complexe
Chaque appareil de voie fabriqué sur le site est monté à blanc. Après une phase de contrôle indispensable pour vérifier que toutes les pièces s’assemblent parfaitement, l’appareil est démonté et numéroté selon des normes strictes. Objectif : faciliter la tâche des poseurs pour qu’ils interviennent sur site le plus rapidement possible.

La Villette

Un passage de relais jour/nuit

Attelage, chargement du matériel nécessaire, dégarage, les convois doivent être prêts pour que les équipes de nuit puissent maintenir le réseau et poser les appareils de voie. En moyenne, 10 à 12 convois de trains de travaux sont formés chaque jour. Leur maintenance est assurée sur place par des équipes du département de la maintenance des réseaux ferrés. Une organisation bien ficelée pour un timing serré.

La Villette