Culture

Une ligne, une histoire : la ligne 14 du métro

Cela fait 25 ans que la ligne 14, première ligne entièrement automatisée du réseau parisien dès sa mise en service, circule. On vous raconte !  

Souvenez-vous… Le 15 octobre 1998, le président de la République Jacques Chirac inaugure la ligne 14, alias Météor (« Métro Est-Ouest Rapide »). Première ligne entièrement automatisée du réseau parisien dès sa mise en service, elle relie alors les stations Madeleine à Bibliothèque François Mitterrand en un temps record.

Aux origines, l’idée de créer une nouvelle ligne naît de la surcharge qui pèse sur le tronçon central du RER A. Il faut dire qu’avec 8 000 voyageurs à l’heure entre Châtelet - Les Halles et Auber, ce dernier remplit au-delà de toutes les espérances son rôle d’axe de délestage du métro, dont certaines lignes, la 1 notamment, sont arrivées à saturation dans les années 1960-1970. Autre objectif : desservir le pôle d’activités Seine Sud-Est (dont la BNF, le Palais omnisports de Paris-Bercy et le ministère de  l’Economie et des Finances) et mieux desservir le sud  du XIIIE arrondissement.

Si en 1987 la RATP a opté pour l’appellation Météor (qui signifie « Métro Est-Ouest rapide ») c’est parce que la ligne devait relier la Porte Maillot à Maison Blanche. Liaison finalement abandonnée au profit d’un prolongement vers le nord, initiant à terme l’orientation globale plutôt nord – sud de la ligne 14.

Les travaux sont lancés en 1992, avec des enjeux de taille : définir les méthodes d'exécution, en se conformant aux particularités du sous-sol. En l’occurrence, différentes couches de calcaire grossier ou de marnes et caillasses, dans lesquelles la majorité des ouvrages doit être implanté. Entre l’arrière-gare de Madeleine et le port de l’Arsenal, un tunnel à deux voies de 4550 mètres de long est réalisé par le tunnelier Sandrine. Et côté Seine, la traversée sous-fluviale s’effectue en amont du pont de Tolbiac, entre les XII et XIII arrondissements. Là encore, la technicité se met en quatre : quatre caissons en béton précontraint, immergés dans le lit du fleuve.

Une architecture caractéristique

Située à plus de 20 mètres de profondeur, la ligne 14 a bénéficié d’une charte architecturale et stylistique définie par l’architecte Bernard Kohn : elle met l’accent sur la préoccupation première de la RATP, accueillir, accompagner et rassurer les voyageurs tout au long de leur trajet souterrain. 

Le volume des stations grandioses, mis en valeur par la lumière, rend les cheminements plus fluides et confortables. Les passerelles et mezzanines transparentes offrent une vue d’ensemble sur les quais et sécurisent le parcours. Une « racine signalétique », supportant câbles et panneaux, guide les voyageurs, de l’entrée de la station jusqu’aux quais. Les espaces aériens, la lumière généreuse et la noblesse des matériaux employés (béton, aluminium, bois, granit reconstitué) définissent l’esthétique ultra contemporaine de cette ligne entièrement automatique. 

Chaque station de la ligne 14 possède ses particularités dans la mise en valeur de son espace : la « lentille » de Saint-Lazare, la serre tropicale de Gare de Lyon, le puits de correspondance de Madeleine, ou encore les piliers et escalators monumentaux de la station Bibliothèque François Mitterrand.

architecture de la ligne 14

Déjà trois prolongements depuis la création de la ligne

La ligne 14 comptait initialement 7 stations entre Madeleine et Bibliothèque François Mitterrand. Deux prolongements successifs, au nord en 2003 de Madeleine à Saint-Lazare puis au sud en 2007 de Bibliothèque François Mitterrand à Olympiades ont abouti à la mise en service de 2 stations et 1,3km de desserte supplémentaire. C’est en 2020 que le troisième prolongement est mis en service jusqu’à Mairie de Saint-Ouen : à la clé, 4 nouvelles stations et 5,8 km supplémentaire.

Concentré d’innovations techniques et architecturales, elle transporte chaque jour plus de 750 000 voyageurs selon les plus hauts standards de sécurité et de disponibilité. En perpétuelles modernisation et extension, elle s’impose comme la colonne vertébrale du futur Grand Paris Express. En effet, elle reliera les futures lignes 15,16 et 17 avec le réseau actuel. Depuis sa mise en service, la ligne 14 a ainsi défini peu à peu la mobilité parisienne transportant plus d’un milliard de voyageurs.

travaux de prolongement de la ligne 14

Et ce n’est pas fini

Au printemps 2024, deux nouveaux prolongements seront mis en service : 
- Au sud, jusqu’à l’aéroport d’Orly, avec 14 km supplémentaires et 7 nouvelles stations.
- Au nord, jusque Saint-Denis Pleyel, avec 1,6 km supplémentaire.

Avec ces prolongements, la Ligne 14 va devenir la ligne la plus longue du réseau existant (près de 30 km). Vous pouvez suivre le projet sur le site dédié.

A terme, c’est 1 million de voyageurs qui se déplaceront grâce à la ligne 14 du métro. 

Chiffre Clé

40
min
C’est le temps qu’il faudra pour relier Saint-Denis Pleyel à Aéroport d’Orly au printemps 2024.

Le saviez-vous ?

De 1937 à 1976, il existait une première ligne14, bien différente de celle d’aujourd’hui ! Elle reliait les stations Invalides, en desservant notamment l’ancien aérogare de Paris, à Porte de Vanves.
 

Une ligne avec une identité sonore à part

Re-découvrez les annonces sonores diffusées à l'époque au moment de l'inauguration de la ligne 14.

Particularité des annonces sonores à ce moment-là : nous avons suivi les conseils d’un psycho-acousticien qui recommandait une voix aigüe qui émerge mieux, ainsi qu’une articulation de toutes les syllabes. Vous entendez donc distinctement « ma-deuh-lei-ne » ou « cha-teuh-let » par exemple. Autre partie iconique, l’annonce de descente à gauche avec le fameux « bajada por el lado izquierdo » qui a tant marqué les esprits. Remplacé depuis par de l’italien, ce qui est plus logique par rapport à la gare de Lyon dont de nombreux trains partent vers l’Italie et en reviennent.

 

Au cœur de la culture

La ligne 14 c'est aussi 25 ans d’animation culturelle avec des œuvres désormais iconiques comme Ryaba la Poule, offerte en 2009 par le métro de Moscou, l’œuvre monumentale de l’artiste allemand Tobias Rehberger qui orne la station Pont Cardinet ou encore l’aménagement « To Breathe » de l’artiste Kimsooja à la station Mairie de Saint-Ouen, une installation immersive utilisant le principe de diffraction de la lumière.
 

oeuvres sur la ligne 14

Ces œuvres sont notamment mises en valeur par la qualité architecturale de la ligne qui héberge de grands volumes où se mélangent lumière généreuse et matériaux contemporains pour plus de confort et de fluidité dans les déplacements des voyageurs. 

Un métro 6 étoiles

La ligne 14 est la première ligne de métro francilien à avoir reçu le niveau 6 étoiles du diplôme EFQM en juin 2023. L’obtention de cette référence majeure dans le domaine de la qualité et l’excellence managériale, décernée par l’EFQM (European Foundation for Quality Management) et l’Afnor est reconnue au niveau international.

Pour en savoir plus

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux :

 

Patrimoine Modernisation