Au quotidien

A quoi servent les « marches à blanc » ?

Avant de mettre nos métros, tramways ou RER en condition d’exploitation, nous procédons à une « marche à blanc », c’est-à-dire que nous les faisons rouler sans voyageurs, pour nous assurer que tout fonctionne bien.

Vérification et prévention

Pas de voyageurs à bord : le but de l’opération est de vérifier l’ensemble du système en conditions réelles, de procéder aux derniers ajustements et, pour le personnel, de vérifier la bonne connaissance et la bonne application des procédures liées à ce nouveau mode de transport. 

Pour les tramways, qui circulent sur la voie publique, c’est aussi l’occasion de se familiariser avec la présence des rames… et donc avec une nouvelle façon de partager l’espace public.

Marche à blanc pour le T3b !

Avant la mise en service de son prolongement, le samedi 24 novembre 2018, le tramway T3b a circulé en marche à blanc pendant près d’un mois entre Porte de la Chapelle et Porte d’Asnières, à une fréquence identique à celle du service commercial.

Cette marche à blanc a effectivement permis de rôder les procédures d’exploitation, en mode normal mais aussi en conditions dégradées, et de vérifier une dernière fois les temps de parcours ainsi que le bon fonctionnement de l’ensemble des systèmes (information voyageurs, alimentation électrique, signalisation, etc.).

Le T3b pendant sa marche à blanc entre Porte de la Chapelle et Porte d'Asnières
Coulisses Exploitation transport Prévention