Culture

Une ligne, une histoire : la ligne 13 du métro

La particularité de la ligne 13 du métro : être née de la fusion de deux lignes historiques ! Riche en rebondissements, l’histoire de cette ligne est ponctuée par de nombreux remaniements et prolongements. On vous raconte !

La ligne 13 que l’on connaît aujourd’hui a été créée en 1976. Pourtant, son origine est bien plus ancienne ! Créée par la réunion de deux lignes de métro existantes, elle a connu de nombreux rebondissements. Retour sur les grandes étapes de son histoire.

La ligne 13 : une origine complexe

La ligne B de la Compagnie Nord-Sud

L’histoire de la ligne 13 débute par la mise en service de la ligne B de la Compagnie Nord-Sud reliant Saint-Lazare à Porte de Saint-Ouen, le 26 février 1911. Presque un an plus tard, le 20 janvier 1912, la branche de Porte de Clichy est ouverte.

Cette petite ligne de 8 stations a donc déjà une particularité : les trains arrivant depuis La Fourche desservent alors alternativement les branches de Porte de Saint-Ouen ou de Porte de Clichy. Incroyable mais vrai : c'est un agent placé à l'intersection qui manœuvre manuellement l'aiguille sur les voies, pour orienter les trains !

Construction de la ligne B (1907)

La ligne B porte ce nom durant 20 ans. Elle devient ensuite la ligne 13, à la suite de l’absorption de la Compagnie Nord-Sud par sa concurrente, la Compagnie du chemin de fer métropolitain de Paris (CMP), en 1931.

Plaques apposées sur les portes intérieures des rames avant 1940 (1941)

La ligne C, ancienne ligne 14

Plus au sud, la Compagnie Nord-Sud a envisagé la création d’une ligne C, reliant Montparnasse à Porte de Vanves. Déclarée d’utilité publique le 19 juillet 1912, elle n’est pourtant pas encore en construction lorsqu’en 1931, la CMP absorbe la Compagnie Nord-Sud. 

La ligne C est finalement réalisée par la Ville de Paris dans les années trente et exploitée par la CMP. Achevée en 1936, elle devient la ligne 14 et relie Montparnasse à Porte de Vanves. 

Découvrez l’histoire de la station MontparnasseBienvenüe !

Inauguration de la ligne 14 entre les stations Bienvenüe et Porte de Vanves (1937)

Mais en 1937, le tronçon reliant Invalides à Duroc, alors partie intégrante de la ligne 10, est affecté à la ligne 14. Elle relie désormais Invalides à Porte de Vanves.

La ligne 13 (Porte de Saint-Ouen/Porte de Clichy – Saint-Lazare) et la ligne 14 (Invalides-Porte de Vanves) se font donc face pendant plusieurs décennies. Ce n’est qu’au milieu des années soixante-dix qu’elles seront réunies en une longue ligne transversale. Une période riche en prolongements, qui va donner naissance à la ligne 13 d’aujourd’hui !

La naissance de la ligne 13 actuelle

Un premier prolongement en 1952

Avant même d’envisager une ligne transversale unique, on débute, dès les années quarante, des travaux de prolongement de la branche de Porte de Saint-Ouen. Mais c’est seulement le 30 juin 1952, après 11 ans de travaux et de nombreux aléas, que cette extension est ouverte au public.

Longue de 3 kilomètres, elle comprend trois nouvelles stations : Garibaldi, Mairie de Saint-Ouen et Carrefour Pleyel. A cette occasion, des innovations voient le jour : de nouveaux trains « Matériel articulé » (MA) et un éclairage fluorescent font leur apparition.

Travaux de prolongement de la ligne 13 (1950)
Matériel articulé sur le quai de la station Saint-Lazare (1955)

1976 : la fusion des lignes 13 et 14

En 1965, on décide de créer une nouvelle ligne de métro transversale, reliant les lignes 13 et 14, en prévoyant des extensions au nord et au sud. L’idée, avancée par Pierre Weil, Président de la RATP (née en 1949), est de soulager la ligne 12 en créant une liaison parallèle, de Saint-Lazare à Montparnasse–Bienvenüe.

Plan de jonction des lignes 13 et 14 et de prolongement de la ligne 13 (1975)

La création de cette nouvelle ligne se fait donc par étapes :

  • le 27 juin 1973, la ligne 13 est prolongée de Saint-Lazare à Miromesnil, en correspondance avec la ligne 9 ;
  • le 18 février 1975, elle atteint Champs-Élysées–Clémenceau, en correspondance avec la ligne 1 ;
  • le 20 mai 1976, la branche nord est prolongée jusqu’à Basilique de Saint-Denis ;
  • le 9 novembre 1976, le prolongement sud jusqu’à Châtillon–Montrouge est ouvert ;
  • à la même date, on officialise le nouveau tronçon central reliant Champs-Élysées–Clémenceau à Invalides. Les anciennes lignes 13 et 14 sont désormais reliées par un tunnel long de 433 mètres, dont 129 sous la Seine.

La nouvelle ligne 13 est née, reliant donc Basilique de Saint-Denis/Porte de Clichy à Châtillon–Montrouge !

Partie aérienne de la ligne 13, avec un matériel MF67 en circulation, à l’approche de Châtillon–Montrouge (1978)

De nouveaux prolongements au nord

La ligne 13 ne va pas en rester là, et connaîtra trois autres prolongements au nord, afin de relier les villes de Saint-Denis, Asnières-sur-Seine et Gennevilliers à Paris :

  • le 9 mai 1980, la branche de Porte de Clichy s’étend sur 3,2 kilomètres supplémentaires jusqu’à la station Gabriel Péri, située à la limite des communes d'Asnières-sur-Seine et de Gennevilliers ;
  • le 25 mai 1998, c’est cette fois-ci la branche de Porte de Saint-Ouen qui est prolongée jusqu’à Saint-Denis–Université, son terminus actuel ;
  • enfin, le 14 juin 2008, la branche de Porte de Clichy est à nouveau prolongée, jusqu’à la nouvelle station Les Courtilles, terminus actuel. Cela permet une meilleure desserte des communes environnantes et une liaison avec la ligne 1 du tramway.

La ligne 13 que nous connaissons, qui s’étend de Saint-Denis–Université / Les Courtilles à Châtillon–Montrouge, traverse Paris du nord au sud. Elle comporte 32 stations et permet des correspondances avec 6 lignes de tramway, 10 lignes de métro et 2 lignes de RER. Cela en fait l’une des lignes de métro les plus utilisées du réseau de transport en commun parisien.

Chiffre-clé

23,290
km
C’est la longueur totale de la ligne 13.

L’automatisation de la ligne 13

L’automatisation de la ligne 13 a été votée par le conseil d’administration d’Ile-de-France Mobilités le 7 décembre 2022. Deux phases sont prévues : la mise en service de nouveaux trains (MF19) en 2025, et une automatisation intégrale en 2031. Affaire à suivre !

Pour en savoir plus, consultez la page dédiée au MF19, le métro nouvelle génération.

L’héritage du Nord-Sud

La ligne 13 présente différents styles architecturaux, hérités de son histoire complexe. Ainsi, plusieurs stations de métro ont conservé les marqueurs de la Compagnie Nord-Sud, compagnie de transport exploitante de la ligne 13 d’origine.

C’est par exemple le cas à la station Saint-Lazare, qui présente une magnifique rotonde, située au croisement des lignes 12 et 13, à l’architecture prestigieuse. 

Consultez la page dédiée à la concurrence CMP / Nord-Sud pour en savoir plus sur l'héritage architectural du métro.

Pour en savoir plus sur ces trésors artistiques, historiques ou atypiques, consultez la carte interactive « Ça vaut le détour » consacrée à la ligne 13.

Liège : une station pas comme les autres

La station Liège, sur la ligne 13, a de nombreuses particularités : elle a changé de nom, a eu des horaires réduits jusqu'en 2006, présente 18 fresques uniques et a une architecture décalée.

Pour en savoir plus sur cette petite station née en 1911, qui a côtoyé la grande Histoire, consultez la page dédiée à la station Liège.

Station Liège (2012)
Patrimoine Ligne 13